Eco Austral – Actualités économiques et entreprises de l'Océan Indien

Découvrez tous nos articles en illimité. Je m’abonne

Logo Eco Austral
n

Eco Austral - Actualités économiques et entreprises de l'Océan Indien

Deux kilomètres de canaux
Maurice

Evaco construit un village sur l’eau à Cap Malheureux

À quelques pas de la célèbre église au toit rouge qui a fait la renommée du nord de l’île, Cap Marina, le nouveau projet immobilier d’Evaco va bientôt sortir de terre sur un site de 22 hectares. Ou plutôt sortir de l’eau, si l’on en croit les simulations présentées le 25 septembre dernier dans une atmosphère de spectacle comme sait si bien le faire Arnaud Mayer, CEO d’Evaco.

On ne devine pas qu’il y a, face à l’église et de l’autre côté de la route, un espace aussi vaste encore disponible sur cette zone qui est l’une des plus belles de l’île. Pourtant, c’est bien là, sur 22 hectares, que va bientôt émerger un véritable village parsemé de canaux d’eau douce récupérée des pluies, qui permettront aux villageois de se déplacer sur deux kilomètres au sein du complexe grâce à des kayacks dédiés. On l’a compris, ce nouveau projet d’Evaco se distingue par un ambitieux concept mêlant innovation, écologie et art de vivre.
Ce complexe immobilier de prestige est présenté comme une invitation à se plonger dans la douceur de vivre des tropiques, en proposant aux Mauriciens comme aux étrangers un éventail de biens d’exception composé d’appartements, de villas et de maisons mitoyennes.
 

Deux kilomètres de canaux
Deux kilomètres de canaux permettront de se déplacer dans le village avec des kayacks.   ©Droits réservés
 

Plus de 6 000 arbres adultes et 180 000 arbustes et plantes seront plantés de façon à mettre en avant les atouts naturels, car seulement 23 % du site sera construit. Le respect de l’environnement sera une priorité, en développant des techniques de construction éco-responsables, des installations et des équipements écoénergétiques. Autre originalité, l’environnement hydraulique sera omniprésent avec un mur d’eau qui marquera le portail d’entrée, actif ou inactif suivant la reconnaissance du résident. Une panoplie de services sera disponible sur place avec un immense espace commercial comprenant, entre autres, supermarché, kids club, pharmacie, opticien, salle de gym et plusieurs boutiques. Également accessibles, un foodcourt, un restaurant gastronomique et un rooftop bar (bar sur le toit). Originalité qui va dans le sens des tendances touristiques : Evaco a également décidé d’intégrer à son projet Cap Marina des éléments de la culture populaire liés à l’histoire de Cap Malheureux. Un espace récréatif sera mis à disposition avec deux musées, l’un abritant une collection rare de coquillages et l’autre qui plongera le visiteur dans le passé historique des pirates et des corsaires qui croisaient dans les eaux mauriciennes au XVIIIe siècle. C’est la vieille boutique chinoise de Cap Malheureux qui sera renovée et transformée en musée et qui marquera l’entrée du nouveau village. L’espace commercial de Cap Marina abritera enfin un espace artisanal et des expositions d’artistes. L’offre immobilière propose la pleine propriété aux étrangers, avec un statut de résident pour les étrangers, et de la gestion immobilière.