Eco Austral

Découvrez tous nos articles en illimité. Je m’abonne

Logo Eco Austral
n

Eco Austral

Fanny Paniandy travaille notamment sur la Qualité de vie et des conditions de travail
Réunion

FANNY PANIANDY, DÉLÉGUÉE RSE CHEZ CYCLEA : « Notre politique RSE contribuera à notre performance globale »

Spécialisée dans la gestion et la valorisation des déchets, Cyclea a créé en 2022 un poste de déléguée RSE, directement rattaché à la direction générale et confié à Fanny Paniandy qui intervenait dans la gestion des ressources humaines de l’entreprise. Une synergie qu’elle explique dans cet entretien.

L’Éco austral  : Diplômée d’un master en ressources humaines, vous avez naturellement évolué dans ce domaine au sein de Cyclea depuis trois ans. Vous êtes maintenant en charge de la RSE. Pourquoi ? Est-ce pour mettre l’accent sur la qualité de vie au travail ?
Fanny Paniandy
 : Mon parcours au sein des ressources humaines permet d’aborder la RSE sous son angle social et plus particulièrement sur la dimension Qualité de vie et des conditions de travail (QVCT). Il s’agit d’un choix délibéré : depuis 2020, Cyclea est triplement certifiée ISO 9001, 45001 et 14001, ce qui témoigne, au-delà de notre cœur de métier, de notre engagement en matière environnementale. La RSE ne se limitant pas à ce volet, nous avons souhaité agir au-delà de notre performance environnementale et intégrer davantage les deux autres piliers du développement durable. Cela intègre notamment la dimension sociale afin de mieux répondre aux enjeux RH auxquels est confrontée l’entreprise : outre la QVCT, on peut citer l’égalité homme-femme et la diversité.

Quelles sont les actions que vous avez mises en place depuis un an et celles que vous prévoyez ?

De nombreuses actions avaient déjà été mises en place auparavant et nous avons souhaité continuer sur cette lancée. Notre plan d’actions intègre pleinement des mesures répondant aux attentes de nos salariés, tout en gardant à l’esprit l’objectif de performance globale de l’entreprise. Nous pouvons citer une action dont nous ne sommes pas peu fiers : la mise en place des permanences sociales au sein de l’entreprise. Chaque semaine, une assistante sociale intervient chez Cyclea afin d’accompagner les collaborateurs dans l’instruction des dispositifs de droits communs, de les orienter dans leurs démarches avec nos partenaires tels qu’Action Logement, de les écouter, etc. Cet accompagnement a pu permettre à certains de nos collègues de devenir propriétaires, par exemple.

L’objectif, ne l’oublions pas, est d’améliorer la qualité de vie et les conditions de travail de nos collaborateurs, toujours dans une recherche d’amélioration de la performance globale.

Quant à nos partenariats externes, nous participons depuis l’année dernière à l’Open International des Brisants, un tournoi de beach tennis, grâce à l’intervention de nos médiateurs qui sensibilisent le grand public à la préservation de l’environnement avec les risques liés aux pollutions marines.

Le travail de structuration que nous menons actuellement nous permettra d’adapter notre plan d’actions aux attentes de nos parties prenantes internes et externes.

Par ailleurs, afin de progresser davantage dans nos engagements environnementaux et sociétaux, nous avons pour objectif d’obtenir prochainement un label RSE.

Vous faites partie du Comité exécutif de l’entreprise et vous êtes en lien direct avec la direction générale en tant que déléguée RSE. C’est dire l’intérêt de l’entreprise pour le sujet. Qu’est-ce que la RSE peut apporter à Cyclea qui est déjà très impliquée dans le développement durable de par son activité ?

Mon intégration au Comité exécutif témoigne en effet de l’importance accordée à la RSE au sein de l’entreprise. Il s’agit de l’associer pleinement à sa stratégie globale, de sa définition jusqu’à son déploiement. L’objectif est la mise en place d’une politique RSE qui pourra contribuer à la performance globale et notamment financière de l’entreprise.

Cette dimension doit donc être partagée à tous les niveaux de l’entreprise et surtout au plus haut sommet de celle-ci. Cyclea souhaite être une entreprise responsable et avoir un impact sociétal positif sur le territoire réunionnais. La labélisation RSE permettra de garantir cet engagement.

En guise de conclusion je dirai que la RSE ne se décrète pas, elle se construit pas à pas et doit s’inscrire dans le long terme. Dans un dialogue constant avec ses parties prenantes, afin de garantir la mise en place d’une stratégie adaptée à nos spécificités locales.