Eco Austral

Découvrez tous nos articles en illimité. Je m’abonne

Logo Eco Austral
n

Eco Austral

Grand Prado
Réunion

Fertilisants organiques : FertilPéi obtient son autorisation de mise sur le marché

Pour la première fois à La Réunion et la seconde fois en France, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) a autorisé la mise sur le marché de FertilPéi, un fertilisant issu de la valorisation des eaux urbaines. Produit à la station d’épuration du Grand Prado à Sainte-Marie.

Si en France métropolitaine, plus de 70 % des matières issues de l’épuration des eaux urbaines sont utilisées comme fertilisants pour les cultures, leur valorisation agricole à La Réunion est encore peu fréquente. D’où cette avancée majeure en matière d’économie circulaire que constitue le fertilisant FertilPéi, produit à la station d’épuration du Grand Prado à Sainte-Marie. Il est le résultat du travail de nombreux acteurs et bénéficie du retour d’expérience d’un programme de recherche en environnement d’envergure, unique dans les DOM : le Soere Pro Réunion (voir encadré).
Ce programme piloté par le Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement (Cirad), en partenariat avec Runéo et avec le soutien de la Communauté intercommunale du nord de La Réunion (Cinor), a été initié en 2013. À l’occasion de son second Conseil scientifique d’orientation, le Cirad a présenté en septembre dernier les résultats obtenus après les six premières années de suivi agronomique. Ils montrent qu’il est possible de substituer, en grande partie, les engrais chimiques importés par des fertilisants organiques sur les sols canniers de La Réunion, tout en maintenant les rendements et la qualité de la canne à sucre.

Des résultats rassurants

FertilPéi, en particulier, présente un réel intérêt pour le phosphore et l’azote qu’il contient. L’apport annuel de FertilPéi a notamment permis de diminuer en totalité les apports de phosphore et d’un tiers ceux d’azote, par rapport à la pratique classique qui se base intégralement sur des engrais chimiques importés. Le dispositif du Soere Pro a également pour objectif de suivre, grâce à des capteurs et des analyses régulières, l’effet des fertilisants organiques sur les écosystèmes cultivés à La Réunion et d’évaluer les risques potentiels associés à leur utilisation. Les résultats de six années de suivi environnemental sont plutôt rassurants.
Les résultats confirment notamment le haut niveau d’hygiénisation de FertilPéi, permis par son procédé de production spécifique à la station d’épuration du Grand Prado. Les matières issues de l’épuration des eaux y subissent, en effet, différentes étapes de traitement dont une digestion, un séchage à plus de 100°C et un chaulage qui suppriment les organismes pathogènes habituellement recherchés.
Enfin, les trois inventaires réalisés à ce jour ont notamment montré que la présence et la diversité des vers de terre étaient tout à fait normale, quel que soit le type de fertilisation ; un résultat rassurant quant à l’innocuité pour la biodiversité du sol du produit FertilPéi et des autres fertilisants organiques testés. 
 

Grand Prado
FertilPéi est produit à la station d’épuration du Grand Prado à Sainte-Marie.   ©Droits réservés

 

Le Soere Pro Réunion
Les Systèmes d’observation et d’expérimentation à long terme pour la recherche en environnement (Soere) étudiant le recyclage agricole des Produits résiduaires organiques (Pro) s’inscrivent dans un programme national de recherche en environnement, mené sur un réseau de quatre sites d’observation principaux, dont un implanté sur l’île de La Réunion, unique territoire domien associé au dispositif.
Le dispositif Soere Pro Réunion a ainsi été mis en place en octobre 2013 sur la station expérimentale de La Mare à Sainte-Marie. Équipé de nombreux instruments de suivi et de mesure, il permet de suivre les effets agronomiques et environnementaux, au niveau du sol, des organismes du sol, de l’air et de la plante, de l’utilisation de fertilisants organiques sur les écosystèmes cultivés à La Réunion, à travers le cas particulier de la canne à sucre.