Eco Austral – Actualités économiques et entreprises de l'Océan Indien

Découvrez tous nos articles en illimité. Je m’abonne

Logo Eco Austral
n

Eco Austral - Actualités économiques et entreprises de l'Océan Indien

Afrique

J’assume – Les mémoires du fondateur de « Jeune Afrique »

Aurait-il choisi son jour pour nous quitter ? Béchir Ben Yahmed, fondateur de l’hebdomadaire Jeune Afrique, est décédé le 3 mai 2021, journée mondiale de la liberté de la presse. Il avait 93 ans. De quoi écrire des mémoires qui se révèlent un témoignage rare, sans langue de bois, qui échappe au « récit dominant ». Né en 1928 à Djerba, en Tunisie, Béchir Ben Yahmed aurait dû être épicier, comme son père. Mais il a été un acteur majeur de l’indépendance tunisienne, le confident et le bras droit de Habib Bourguiba, son jeune ministre de l’Information (à 28 ans). Il aurait pu ne faire que de la politique, et viser haut. 
Non, il sera éditeur de presse et journaliste. 
« BBY », pour reprendre ses initiales devenues célèbres, c’est avant tout l’homme d’une intuition improbable et révolutionnaire, le fondateur et le patron de Jeune Afrique : un « hebdo » pour tout un continent à peine sorti des nuits coloniales. BBY, c’est plus de soixante ans d’écriture et de luttes. Avec Jeune Afrique, puis, à partir de 2003, La Revue. Il sera un Africain convaincu, un militant de l’émancipation des « Sud », un observateur lucide de la vie internationale. Et l’auteur, chaque semaine, de cet édito, le fameux « Ce que je crois », où il ne craint pas de prévoir, souvent avec justesse, d’être tranchant, à contre-courant. D’assumer. Dans ses mémoires, il fait revivre le soleil des indépendances, les espoirs et les désillusions de l’Afrique moderne… Et nous livre les portraits des acteurs de cette petite et grande histoire. 

« J’assume – Les mémoires du fondateur de Jeune Afrique », par Béchir Ben Yahmed. Éditions du Rocher (novembre 2021), 528 pages. Prix : 24,90 euros.