Eco Austral – Actualités économiques et entreprises de l'Océan Indien

Découvrez tous nos articles en illimité. Je m’abonne

Logo Eco Austral
n

Eco Austral - Actualités économiques et entreprises de l'Océan Indien

Autres

Jeep Wrangler : there’s only one !

Héritier du Jeep Willis du débarquement, le Wrangler fait partie de ces légendes automobiles, traversant les décennies et les modes sans rien perdre de son pouvoir d’attraction. Essai de la version 2013 d’un véhicule d’exception.

Un nouveau Jeep Wrangler ? Pas du tout ! Plutôt une légère évolution du modèle phare de la marque améri caine. Car qui oserait toucher au design du Wrangler ? Taillé à la serpe, reconnaissable entre mille avec ses gros phares ronds et sa calandre ver ticale à bâtons, le Wrangler en impose. C’est un 4×4, un vrai, un pur, et il faut que ça se sache. Pas de place aux chi chis dans son style : les vis et boulons sont apparents, tout comme les charnières de porte et de capot. Le hard-top, les portières et même le pare-brise sont amovibles. Tout doit être aisément démontable pour profiter au maximum des sensations offertes en utilisation tout-terrain. Et personne ne s’en plaindra… À l’intérieur, le refrain est quelque peu différent. Revue, la planche de bord affiche des courbes jusqu’alors totale ment inconnues dans ce véhicule. Les plastiques presque indigents des ver sions précédentes ont laissé place à des matériaux de meilleure qualité. Le grand volant vertical offre un toucher agréable avec sa jante épaisse et les sièges, redessinés, proposent un bien meilleur maintien et un plus grand confort. L’équipement est complet avec la climatisation automatique, le rétroviseur électrochromatique et un système audio de qualité intégrant une fonction Bluetooth commandée voca le ment. Que les puristes se rassurent, l’ensemble est tout de même mini maliste et la finition sommaire. L’esprit Jeep est bel et bien présent. Reste à s’en convaincre en prenant la route.

Rouler en Jeep, C’est une philosophie de vie…

Sous le capot du mastodonte, le 4 cylindres 2,8L CDR développe 200 cv. Les 410 Nm de couple ne sont disponibles qu’à partir de 2 600 tr/min, ce qui provoque un léger creux à bas régime. Le moteur offre tout de même une belle vivacité à ce beau bébé de plus de 2 tonnes, tout en sachant rester discret. Les dernières évolutions ainsi que le système Stop/Start monté en série ont permis de ramener la cons om mation moyenne à 7,4 l/100 km et de faire baisser de 10% les émissions de CO2 par rapport à la version précédente. De quoi échapper au super malus annuel qui frappait jusqu’à lors certaines versions du Wrangler (notamment les boites auto ma tiques). Bien que notre essai ne nous ait pas laissé le loisir d'exploiter pleinement son potentiel, la fiche technique du Wrangler rassure quant à ses capacités, qui en font l'un des meilleurs franchisseurs du marché. La garde au sol impressionnante, et surtout les porte-à-faux réduits, qui garantissent des angles d'attaque et de fuite records, constituent de réels atouts pour exploiter le potentiel de l'engin, dont les essieux rigides « à l’ancienne » permet tent les croisements de ponts les plus audacieux.

Sur route, le bilan est logiquement moins reluisant. Le centre de gravité haut perché, additionné au poids respectable de la « bête » provoquent des mouvements de caisse typiques des vrais tout-terrains. Il ne faut pas le brusquer, ce Wrangler. C’est donc à vitesse raisonnable, cheveux au vent, une fois le toit retiré, qu’on apprécie les balades à son bord. Sur la route du littoral ouest, qui prend soudain des airs de côte californienne, une conductrice à bord d’un Wrangler du début des années 90 nous adresse un signe de la main. Rouler en Jeep, c’est une philo sophie de vie…

Avec ses imperfections corrigées, son plus grand confort et ses équipements modernes, le Jeep Wrangler prouve qu’on peut rouler dans un véhicule mythique tout en conservant l’agrément d’une voiture moderne. Disponible chez Automobiles Réunion.