Eco Austral – Actualités économiques et entreprises de l'Océan Indien

Découvrez tous nos articles en illimité. Je m’abonne

Logo Eco Austral
n

Eco Austral - Actualités économiques et entreprises de l'Océan Indien

Madagascar

Koti Kota : la première cagnotte en ligne regarde vers l’Afrique

La première plateforme malgache de financement participatif (crowdfunding) est opérationnelle depuis mars dernier. Le service permet de collecter de l’argent de façon simple, pratique et sécurisée pour financer toutes sortes de projets privés ou associatifs.

Baptisée Koti Kota – « cotisation » en argot local -, la toute première cagnotte en ligne à Madagascar permet de collecter de l’argent pour financer des projets de particuliers, des événements privés, mais aussi des associations qui veulent mobiliser des ressources ou des entreprises qui veulent étendre leurs activités. Il suffit pour cela de créer un compte et une cagnotte avec une date de début et de fin, que l’on partage via un lien unique par mails, réseaux sociaux et applications de messagerie.
La création et la participation aux cagnottes, hormis les frais de l’opérateur mobile, sont gratuites. Via Paypal, paiement mobile, carte ou virement bancaire, la participation est ouverte à tout le monde, aussi bien aux étrangers qu’aux Malgaches vivant au pays ou ceux de la diaspora. La plateforme prélève, en revanche, une commission sur cagnotte de 3 à 6 % du montant. Ce service de financement participatif (crowdfunding) est assuré et sécurisé par une équipe de la banque partenaire BNI. Une autre équipe en interne est chargée d’assurer la fiabilité, la sécurité des utilisateurs et le suivi de la collecte de fonds. 

Nanrindra Ravelojaona, cofondateur de Koti Kota, avec l’influenceuse Antso Bommartin.   ©Koti Kota
 

Impact social et sociétal 

Portée depuis 2019 par deux Franco-Malgaches, Nanrindra Ravelojaona et Hiantsa Raveloson, Koti Kota a de l’ambition, d’autant que le succès est au rendez-vous. Le concept a été retenu parmi les 10 premiers nominés du concours Trophée du jeune entrepreneur 2019 de la BNI et troisième lauréat national au concours Poesam 2021 organisé par Orange. Il escompte avoir un impact social et sociétal fort, notamment en termes d’inclusion économique des femmes qui peuvent porter des projets de manière autonome ou en termes « éco-friendly » avec zéro déplacement et zéro empreinte carbone, car tout se fait en ligne. L’ambition pour Koti Kota est de devenir leader sur les projets solidaires digitaux mais aussi de modéliser le business et l’exporter sur le continent africain. Des discussions sont d’ailleurs en cours avec des opérateurs bancaires et financiers pour développer la plateforme de ce côté-là.