Eco Austral – Actualités économiques et entreprises de l'Océan Indien

Découvrez tous nos articles en illimité. Je m’abonne

Logo Eco Austral
n

Eco Austral - Actualités économiques et entreprises de l'Océan Indien

Réunion

La Technique de l’insecte stérile a réduit de 50 % la fertilité des moustiques à Duparc

Depuis juillet 2021, la phase opérationnelle du projet Technique de l’insecte stérile (TIS), financé par la Région à travers les fonds Feder, l’État et le ministère de la Santé, se poursuit avec des lâchers hebdomadaires de moustiques mâles stériles sur le quartier de Duparc, à Sainte Marie. Au cours de cette dernière étape du projet, les mâles stériles relâchés s’accouplent avec les femelles sauvages afin que ces dernières pondent des oeufs incapables d’éclore. Après six mois de lâchers, les relevés montrent de très bons premiers résultats sur le site pilote, puisque 50 % des oeufs de moustiques n’éclosent pas.
Depuis le 22 juillet 2021, 22 lâchers de moustiques mâles stériles ont été réalisés sur le site pilote de Duparc. Chaque lâcher comportant entre 120 000 et 150 000 mâles stériles, ce sont plus de 4 millions de moustiques mâles stériles qui ont été lâchés dans la nature. Pour les effectuer, une équipe de huit ingénieurs et techniciens travaille sans relâche dans la nouvelle unité d’élevage pour produire plus de 200 000 mâles stériles par semaine. La durée prévue pour ces lâchers étant de 12 mois, environ vingt lâchers de moustiques mâles stériles restent à réaliser, à raison d’un lâcher par semaine jusqu’à juillet 2022.
Depuis 2009, l’Institut de recherche pour le développement (IRD) et ses partenaires conduisent ce projet de recherche sur la Technique de l’insecte stérile à La Réunion. Utilisée en complément des actions « classiques » de lutte anti-vectorielle, cette méthode préventive et non polluante doit permettre de diminuer les populations de moustiques et le risque de transmission de la dengue et du chikungunya.