Eco Austral

Découvrez tous nos articles en illimité. Je m’abonne

n

Eco Austral

Un bel espace de coworking pour accueillir résidents et nonrésidents à la recherche d’un espace de travail décontracté.
Maurice

Le Suffren fait peau neuve

L’hôtel Suffren à Port-Louis a rouvert ses portes en septembre dernier, après avoir rénové en tout juste deux mois ses chambres et le bâtiment principal. Il tente ainsi de mieux décliner sa double identité d’hôtel d’affaires et de lieu de détente très prisé pour ces « happy hour ».

Hôtel d’affaires situé au Caudan et donc pas loin de la City, le Suffren est aussi un établissement fréquenté le soir par les non-résidents qui aiment y boire un verre en profitant du front de mer. Tout le défi de cette rénovation expresse était de rappeler par la modernisation de la décoration cette identité double. 
Inauguré en 2004, le Suffren fait partie des quatre hôtels du groupe Indigo, le pôle hôtelier du groupe Eclosia spécialisé dans les hôtels d’affaires, mais ayant à cœur de proposer pour chaque établissement une identité propre. 

 

Un bel espace de coworking pour accueillir résidents et nonrésidents à la recherche d’un espace de travail décontracté.
Un bel espace de coworking pour accueillir résidents et nonrésidents à la recherche d’un espace de travail décontracté.   ©Droits réservés
 

Aux couleurs du port

Le Labourdonnais, par exemple, voisin de son petit frère sur le front de mer, se distingue par son standing d’hôtel 5-étoiles où se succèdent réunions de travail et conférences de presse. Le Suffren est lui un 4-étoiles sensiblement plus festif comme le suggère le choix des couleurs et de la déco.
Désormais, on peut apercevoir le port depuis le hall d’entrée tandis qu’un grand espace jusqu’ici vierge a été transformé en bar à sushis, le Sushi Quay, à la référence marine évidente. L’autre restaurant, la Pomme de Mât, rend hommage aux cuisines du monde. Les chambres, au nombre total de 102, toutes rénovées, rappellent également le port avec leurs couleurs gris acier et bleu glacier qui se marient subtilement au mobilier en bois. 
Les espaces de travail ne sont pas négligés avec, à côté du Sushi Quay, un bel espace de coworking (travail partagé). Équipé, il peut accueillir toute personne à la recherche d’un endroit propice pour travailler sereinement ou pour une réunion en petit comité dans un cadre détendu mais tout de même professionnel.
En vous promenant dans l’hôtel, vous tomberez aussi sur des personnes qui cherchent simplement à se détendre, profitant d’un plat, d’une bonne boisson servie au bar qui est maintenant situé à côté du front de mer, voire du spa ou de la salle de gym qui comptent des centaines d’abonnés. L’espace dédié aux fameux « happy hour » du Suffren les vendredis soir, baptisé Pink Socks, est désormais séparé du bar principal et reste l’une des grandes attractions de l’hôtel.