Eco Austral – Actualités économiques et entreprises de l'Océan Indien

Découvrez tous nos articles en illimité. Je m’abonne

Logo Eco Austral
n

Eco Austral - Actualités économiques et entreprises de l'Océan Indien

Réunion

Légine : les droits de pêche pourraient augmenter

Rendu public en juillet, un rapport sur la pêche à la légine signé par trois inspections générales (finances, affaires maritimes, environnement et développement durable) a fait peu de bruit mais ne doit pas laisser indifférent les armements concernés. Il formule en effet une liste de propositions parmi lesquelles le déplafonnement des droits de pêche. Ces derniers correspondent actuellement à 10 % du prix de vente moyen de la légine sur les douze derniers mois précédents la campagne de pêche, et sont plafonnés à 1 820 euros la tonne. L’an passé, ils se sont élevés à près de 11 millions d’euros, représentant 22 % du budget des Terres australes et antarctiques françaises (TAAF). Leur plafonnement déplaît aux inspecteurs généraux et sans doute encore plus à l’administration des TAAF qui avait déjà tenté de le supprimer en 2013, mais avait dû reculer face à la fronde des armements. « Le déplafonnement aurait permis lors de la campagne 2022-2023 de générer 4,4 millions d’euros de recettes supplémentaires pour les TAAF », se pourlèchent les auteurs du rapport.

Ces derniers font une autre proposition : la suppression de « l’avantageux dispositif de défiscalisation allant jusqu’à 40 % du montant total de l’investissement » auquel peuvent prétendre les compagnies de pêche quand elles font construire un bateau. « Les armements ne devraient pas bénéficier d’aides publiques pour le remplacement de leur navire, leur bonne situation économique relativement aux autres acteurs de la pêche française ne justifie pas une aide publique », estiment les inspecteurs généraux.