Eco Austral

Découvrez tous nos articles en illimité. Je m’abonne

Logo Eco Austral
n

Eco Austral

Madagascar

L’entreprise Adi’Gasy met au point un pesticide naturel

L’entreprise Adi’Gasy a mis au point un pesticide naturel, Pestigasy, élaboré à partir de neem, un arbre utilisé par la médecine ayurvédique, cette médecine indienne millénaire. Le neem se révèle particulièrement efficace conte les ravageurs des cultures.

Il y a quatre ans, Lalaina Rakotoson, ingénieur en informatique, change de vie. Il décide de troquer les ordinateurs contre des matériels agricoles. Convaincu des potentialités du pays dans le domaine agricole ainsi que de l’urgence de la protection de l’environnement, il se lance dans l’agroécologie. Sa reconversion professionnelle se traduit en 2018 par la fondation de la coopérative K3M, regroupant des agriculteurs et éleveurs dans la région d’Alaotra Mangoro (province de Tamatave). Il sera néanmoins très vite confronté aux réalités de l’agriculture. Il se rend compte des ravages que peuvent causer les déprédateurs sur les cultures et les récoltes. Habitué à chercher et à trouver des solutions, le néo-agriculteur se lance dans une autre aventure : la lutte contre les ravageurs de cultures. Objectif : trouver une solution efficace et pérenne contre ces bêtes nuisibles.

C’est ainsi qu’en 2020, son équipe bénéficie du Programme d’accompagnement des start-up (Pass) proposé par le service de coopération et d’action culturelle de l’ambassade de France. La société Adi’Gasy Company (Agroe-cology Development Innovation) voit le jour dans la foulée afin de produire des intrants naturels et biologiques pour l’agriculture. L’entreprise lance alors son produit phare, le Pestigasy, un pesticide à base de neem, un arbre très connu en Inde et dont les feuilles et les fruits sont utilisés dans la médecine ayurvédique. Outre leurs propriétés médicales, ses feuilles et fruits se révèlent comme étant de puissants biopesticides efficaces contre plusieurs espèces d’insectes, parasites, ravageurs et champignons de cultures. Adi’Gasy s’est intéressé à cette plante qui est déjà utilisée dans plusieurs pays pour protéger les cultures.

Le neem est un arbre bien connu de la pharmacopée ayurvédique qui utilise ses feuilles et ses fruits pour traiter de nombreux maux. ©Stocklib/Mohammed Anwarul Kabir Choudhury

Le projet Pestigasy est déjà en phase de démarrage de production à Morondava et Adi’Gasy travaille avec des groupements de paysans et des membres du mouvement scout sur place pour la collecte des grains de neem qui vont servir de matière première. Pour démarrer, l’entreprise entend d’abord produire un pesticide bio et naturel qui sera utilisé pour les cultures maraîchères. Des tests sont néanmoins déjà entrepris sur d’autres cultures comme le maïs et les grains secs afin d’apporter des solutions dans la lutte biologique contre les chenilles légionnaires, entre autres. Pour sa première année de production, Adi’Gasy entend cibler les grandes exploitations agricoles. « Ce qui va permettre de confirmer l’efficacité du pesticide et d’établir la confiance avec les clients », expose le fondateur de l’entreprise, qui prévoit ensuite de doubler, voire tripler, sa capacité de production, à partir de sa deuxième année d’activité.

Par ailleurs, afin de pérenniser ses activités, Adi’Gasy prévoit de mener des campagnes de reboisement avec les communautés locales. Le neem va figurer bien sûr parmi les espèces à planter, dans le cadre d’une démarche agroécologique. La plantation d’autres espèces d’arbres est également prévue.

Malgré les expériences personnelles des membres de son équipe, Lalaina Rakotoson reconnaît avoir rencontré des difficultés pour lancer ses activités. Mais l’entreprise s’est fait accompagner et conseiller par des experts. Elle bénéficie désormais du programme Mitsiry de Miarakap, lancé en partenariat avec l’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID). « C’est vraiment un coup de pouce pour nous permettre d’atteindre notre objectif », souligne Lalaina Rakotoson.