Eco Austral – Actualités économiques et entreprises de l'Océan Indien

Découvrez tous nos articles en illimité. Je m’abonne

Logo Eco Austral
n

Eco Austral - Actualités économiques et entreprises de l'Océan Indien

Réunion

Mauvilac développe des fonctions innovantes pour ses peintures

Fort d’une expérience d’un demi-siècle et leader du marché, l’entreprise du groupe Océinde conçoit et produit des peintures adaptées aux spécificités de La Réunion. Avec une équipe en Recherche & Développement qui comprend ingénieurs et techniciens.

« Notre maître mot est l’adaptation des différents produits aux problématiques climatiques locales, touchant à la durabilité, à la résistance aux moisissures et à l’imperméabilité. Ce sont des éléments qui sont toujours pris en compte, explique Jean-Louis Guilloux, directeur commercial de Mauvilac. Notre grande fierté, c’est que tout ce que nous commercialisons est conçu, formulé et marketé ici, à La Réunion. » Mauvilac, qui emploie 140 collaborateurs sur deux hectares de site industriel, dont 50% de bâti, a lancé, en 2014, sa peinture innovante Acrysan avec un franc succès. Une peinture acrylique à l’eau avec des constituants particuliers, des ions argent, aux propriétés fongicides et bactéricides qui détruisent 99,99% des bactéries par contact. « C’est une décontamination progressive par contact, testée sur le staphylocoque doré et sur l’Escherichia coli. Attentifs à la protection en milieu tropical et humide, nous avons constaté qu’elle détruit les moisissures, qui sont des allergènes, les champignons et les lichens, qui ne se développent pas », précise Franck Cathelin, responsable de l’activité bâtiment.

COMMENT MAINTENIR SON LEADERSHIP FACE À DE GROS CONCURRENTS INTERNATIONAUX

« Nos grands concurrents ne développent pas de produits très spécifiques à notre climatologie. Notre avantage compétitif est l’un de nos atouts pour défendre, vigoureusement, notre position de leader », appuie Jean-Louis Guilloux. Mauvilac est aussi la seule unité, dans sa spécialité, à être certifiée ISO 9001, NF Environnement et, depuis peu, Eco Label européen. « Avec une volonté forte de réduire les impacts négatifs sur la santé humaine et sur l’environnement, nous sommes pratiquement les seuls, en Europe, à nous être soumis au protocole Afsset 2009, issu du Grenelle de l’environnement 2 », révèle Franck Cathelin. Au sein du Groupe Océinde, qui s’est développé en France métropolitaine et dans l’océan Indien, Mauvilac bénéficie d’une synergie avec deux entreprises du même domaine d’activité. Comus, en région parisienne, qui a rejoint le groupe en 1993, développe des peintures techniques de spécialité, comme les produits intumescents. À Rochefort, Initiative Décoration est dédiée aux peintures décoratives pour le grand public et la grande distribution. « Cette société a permis à notre groupe d’accompagner l’enseigne de bricolage Leroy-Merlin en Russie », confie Jean-Louis Guilloux. En Roumanie, l’acquisition d’une structure a permis de décrocher, en partenariat, de beaux chantiers de rénovation industrielle. 
 

Franck Cathelin, responsable de l’activité bâtiment de Mauvilac : « Nous sommes en train de créer Acrysan + en y greffant des propriétés qui détruisent les formaldéhydes dans l’air ambiant. Elles sont maintenant connues pour être cancérogènes, mutagènes et reprotoxiques, et l’on en trouve beaucoup dans les colles et dans les boiseries qui en contiennent. »  -  Philippe Stéphant
Franck Cathelin, responsable de l’activité bâtiment de Mauvilac : « Nous sommes en train de créer Acrysan + en y greffant des propriétés qui détruisent les formaldéhydes dans l’air ambiant. Elles sont maintenant connues pour être cancérogènes, mutagènes et reprotoxiques, et l’on en trouve beaucoup dans les colles et dans les boiseries qui en contiennent. »  –  Philippe Stéphant

UNE PEINTURE ANTI-ACARIENS ET ANTI-MOUSTIQUES

En faisant évoluer le produit Acrysan, Mauvilac l’a doté de nouvelles propriétés innovantes, que l’on découvrira sur le marché en 2016. « Il s’agit d’une innovation mondiale car nous sommes en train de créer Acrysan + en y greffant des propriétés qui détruisent les formaldéhydes dans l’air ambiant, dévoile Franck Cathelin. Elles sont maintenant connues pour être cancérogènes, mutagènes et reprotoxiques, et l’on en trouve beaucoup dans les colles et dans les boiseries qui en contiennent. » La peinture reprend les molécules et les transforme.
Une autre peinture, qui sera commercialisée en 2016, est anti-acariens et anti-moustiques. « Sans produit chimique de synthèse, avec uniquement des molécules naturelles. L’innovation a commencé a être testée pendant la crise du chikungunya, intéressant des laboratoires internationaux », informe Franck Cathelin. C’est une approche radicalement innovante, qui fait partie de ces technologies des matières intelligentes qui peuvent libérer des agents actifs en quantité suffisante et constante. » Mauvilac va aussi commercialiser un revêtement pour tôles de toiture qui a la capacité d’absorber une partie des rayons UV, réduisant de 20°C la chaleur sur la plaque. Enfin, Mauvilac est la première entreprise de peinture à La Réunion, et peut-être même en France, à proposer un service de commande en ligne et de Drive pour le retrait des marchandises dans ses quatre agences de l’île.

UN GROUPE DIVERSIFIÉ
Français de Madagascar, où il a commencé dans le textile au sein du groupe Socota, Abdéali Goulamaly s’installe à La Réunion où il fonde Mauvilac en 1969. Cette production de peinture deviendra très vite leader du marché malgré la concurrence des grandes marques internationales. Un leadership qui s’est maintenu, quarante-sept ans plus tard, grâce des investissements continus dans la Recherche & Développement. En se diversifiant, l’activité a donné le groupe Océinde qui annonce un chiffre d’affaires de 225 millions dans le Top 500 de « L’Eco austral ». Un chiffre qui ne prend sans doute pas en compte l’ensemble de ses activités. Il s’est développé dans l’aquaculture de crevettes au Mozambique, dans la transformation des produits de la mer sur le port de Lorient, en France, et dans les TIC avec l’opérateur internet Zeop, pionnier de la fibre optique à La Réunion et candidat à une licence 4G en téléphonie mobile.