Eco Austral – Actualités économiques et entreprises de l'Océan Indien

Découvrez tous nos articles en illimité. Je m’abonne

Logo Eco Austral
n

Eco Austral - Actualités économiques et entreprises de l'Océan Indien

Thierry Laloi
Réunion

NQT : « Une action RSE sur un plateau »

Depuis 2006, NQT (Nos quartiers ont des talents) accompagne des jeunes diplômés dans leur recherche d’emploi. L’association, née en Seine Saint-Denis et implantée à La Réunion depuis 2014, permet aux bénéficiaires de travailler leur insertion dans la vie active avec un mentor, cadre d’entreprise expérimenté.

Pour Thierry Laloi, chargé de mission de NQT, l’association apporte aux entreprises « une action RSE sur un plateau (…) En plus d’aider un jeune, les rencontres mentor-mentoré, sont aussi un bol d’air pour le cadre qui accepte de participer ».

NQT est née du constat que les jeunes diplômés des quartiers dits défavorisés se retrouvaient trop souvent livrés à eux-mêmes une fois le moment venu de chercher un emploi. L’association assure aujourd’hui une issue positive pour près de 75 % de ses bénéficiaires.

On compte parmi les mentors engagés des cadres de groupe comme la BNP, le Crédit agricole, Orange et Canal+. Les cadres volontaires doivent accorder au moins une heure par mois à un jeune détenteur d’un diplôme Bac+3 minimum.

« Je suis mentor depuis dix ans maintenant et, à chaque fois, dans les trois ou quatre mois après le début des rencontres, le jeune que j’accompagne trouve sa voie. Il décroche un emploi, une formation ou alors il décide de passer un diplôme supplémentaire », témoigne Didier Estèbe, directeur général adjoint de la Caisse régionale du Crédit Agricole. « Simplement, ces jeunes sont un peu perdus. Ils sortent à peine de l’Université et n’ont aucune connaissance du monde de l’entreprise. »

Pour Didier Estèbe, qui a récemment été récompensé du statut de « mentor d’exception », le plus satisfaisant, c’est le sentiment d’avoir été utile.

Thierry Laloi cite également l’exemple d’une jeune biologiste moléculaire qui avait passé son enfance au Port dans deux chambres pour 5 enfants et se retrouvait la plus diplômée de sa famille, mais perdue. « Grâce au mentorat, elle a su trouver le métier de ses rêves à l’étranger », dit-il. Alors, régulièrement, le chargé de mission plaide la cause de NQT lors de conférences, auprès de nouveaux chefs d’entreprise et de collectivités. Avec toujours comme argument massue la garantie d’un enrichissement donnant-donnant.