Eco Austral – Actualités économiques et entreprises de l'Océan Indien

Découvrez tous nos articles en illimité. Je m’abonne

Logo Eco Austral
n

Eco Austral - Actualités économiques et entreprises de l'Océan Indien

Réunion

Olivier Langlet redonne du tonus à Vindémia Group

À la tête de la filiale de Casino depuis octobre 2014, ce Pdg de 46 ans, issu d’une tradition familiale des métiers de bouche, met à profit sa solide expérience dans le développement et la restructuration de grands groupes européens.

« L’entreprise manquait de vélocité et de communication en interne pour que s’épanouisse notre dynamique entrepreneuriale. C’est essentiel à la performance et nous ne pouvons pas être le leader de la grande distribution dans l’océan Indien sans être au meilleur niveau d’efficacité, partout où nous pouvons l’être. Les femmes et les hommes de notre entreprise sont riches de qualités d’intuition et d’interaction. » 
Après des études commerciales, Olivier Langlet fait ses premières armes entre une table de découpe, le travail en rayon et l’animation marketing au sein d’un petit groupe de distribution en Belgique. Il participe ensuite au développement de Carrefour à Lille, puis devient le responsable marketing de Cora Belgique avant de reprendre, avec son père, des franchises Intermarché. En 2000, Carrefour devient seul actionnaire du leader belge de la grande distribution, renommé Carrefour Belgium. Un groupe multiformat, détenant 33% de parts de marché. Membre du Comité exécutif de Belgique, et directeur commercial, Olivier Langlet entre dans le dur des métiers du management. « Carrefour Belgium devait se recentrer sur son cœur de métier. J’étais chargé du projet pour les hypermarchés et d’une restructuration indispensable. Des sites ont dû être fermés, d’autres cédés à la franchise. Une mission très complexe et très dure, pourtant menée à bien. J’ai préféré ensuite rejoindre le groupe allemand Metro pour le projet de refonte de son réseau en Turquie. » Père de famille avec trois enfants, c’est la proposition du groupe Casino, propriétaire de Vindémia Group, qui le décide à rejoindre l’océan Indien. « Un merveilleux challenge par la complexité de cette mission auprès d’un groupe multiformat opérant sur quatre territoires différents. Avec une stratégie claire à définir et une équipe opérationnelle à refonder. À La Réunion, nous sommes en reconquête et nous avons identifié des relais de croissance. » Le modèle de supermarché Score s’est ouvert à la franchise, aux Avirons et à Salazie, et continue de se réinventer. « Nous sommes très satisfaits de la franchise, qui continue de s’étendre, et Score réserve encore des surprises pour 2016. » L’ouverture de la FNAC, le 12 juillet dernier, grâce à la Master franchise pour l’océan Indien, est un beau succès qui va se décliner sur toute l’île. 
La rénovation du Jumbo de Saint-Pierre, puis du Super Cash du Port précèdent celle du Super Cash de Saint-Pierre. « Nous avions très peu investi dans le ‘cash and carry’ et cette opération nous apporte énormément de satisfaction. Une juste reconnaissance pour nos équipes qui y travaillent. » Vindémia Group accroît aussi sa dynamique en faveur de la production locale. « Après notre engagement auprès de la filière pêche locale et de la filière banane, une dizaine d’autres filières seront bientôt accompagnées dans la durée. Il est important de bien étudier ce modèle car, sur un petit territoire, on déséquilibre facilement une filière par rapport à une autre. »

LA FNAC BIENTÔT À MAURICE

À Mayotte, le groupe accompagne ses équipes dans cette période de départementalisation. « Nous nous efforçons d’avoir un ancrage très fort, qui soit représentatif des communautés, dans les villages et dans les quartiers. » À Maurice, la FNAC pourrait faire prochainement son entrée. Les premiers contacts ont déjà été pris. « Cela va dynamiser tout le marché en apportant un niveau d’assortiment qui n’existe pas aujourd’hui. » Dans l’île voisine, l’activité renoue d’ailleurs avec la rentabilité et « la nouvelle direction générale effectue un travail remarquable. Nous nous ouvrons à des partenariats avec des affiliés. » À Madagascar, Vindémia Group est en croissance sur les formats hypermarchés, supermarchés et commerces de proximité. « Nous tenons à une éthique parfaite pour maintenir les valeurs de Vindémia : conquête,loyauté, exigence et solidarité. » Dans la Grande île, le groupe accompagne des écoles et contribue à des actions sociales.