Eco Austral – Actualités économiques et entreprises de l'Océan Indien

Découvrez tous nos articles en illimité. Je m’abonne

Logo Eco Austral
n

Eco Austral - Actualités économiques et entreprises de l'Océan Indien

Réunion

Pourquoi ne pas importer du carburant premium moins polluant ?

Tous ceux qui voyagent ont remarqué que les stations-service européennes proposent plusieurs qualités d’essence et de diesel. Si l’on importait du carburant premium à La Réunion, à performances égales, on diminuerait le volume importé et on polluerait moins. Alors, pourquoi ça freine?

Selon l’expérience de nombreux utilisateurs (dont votre serviteur), le carburant premium permet de diminuer la consommation d’1 litre aux 100 km (au bout de quatre ou cinq pleins si le véhicule roulait précédemment avec un carburant ordinaire). Selon notre confrère L’Auto-Journal, les carburants Excellium représentent pour Total 16 % de ses ventes de diesel et 20 % de ses ventes d’essence, et les chiffres seraient comparables chez les concurrents (Shell V-Power, BP Ultimate, etc.)
Le carburant premium est un carburant ordinaire auquel on ajoute des additifs qui ont de multiples actions : anti-oxydantes, détergentes, antifriction et certaines molécules réduisent les dépôts. Il faut savoir que sur un diesel, les trous d’injection mesurent 100 microns (soit 1/10e de millimètre) et que des dépôts d’à peine 5 microns réduisent déjà les performances du moteur, une perte de puissance que le conducteur compense en appuyant plus fort sur l’accélérateur. Un moteur propre consomme moins et conserve (ou retrouve) sa puissance d’origine.
Un test a été fait par BP sur une Audi V8 où une rampe de quatre cylindres était alimentée par du carburant normal et l’autre rampe de quatre cylindres par du Ultimate (le premium de chez BP). Au bout de 5 000 km, démontage : le côté premium est comme neuf, aucun dépôt, ça brille, de l’autre côté, c’est noirci. Le groupe Bouygues a procédé à des essais grandeur nature du Total Excellium, sur une partie de son parc de véhicules diesel, et avance le chiffre de 3,7 % de consommation en moins. Bref, les carburants premium ont fait leurs preuves.
Après, il faut calculer : la consommation diminue, mais le carburant coûte plus cher de quelques centimes (environ +7 centimes). En fait, d’après l’expérience des utilisateurs, on ne fait pas vraiment d’économie à la pompe mais plutôt à l’atelier : moins de voyants qui s’allument et moins de pannes (vanne EGR, filtre à particule, pot ca-talytique, etc.). Quant au bilan environnemental, là, aucun doute, il est positif : chaque litre de carburant économisé, c’est autant de pollution évitée.
Cette idée d’importer du carburant premium à La Réunion, nous ne sommes pas les seuls à y avoir pensé. Selon une de nos sources, Létitia Fraysse, alors directrice générale de Total Réunion, avait présenté un dossier en ce sens à la Préfecture. Toujours selon cette source, la réponse de la Préfecture serait que l’importation d’un carburant premium moins polluant est tout à fait possible, mais à condition qu’il soit commercialisé selon la législation en vigueur actuellement, qui ne connaît qu’une seule qualité de carburant… Bref, les conditions ne sont pas encore remplies pour que ce beau projet aboutisse. 

LA POLLUTION DANS LES AIRS
À chaque fois que vous effectuez un aller-retour Réunion-Paris, soit 18 760 km, vous polluez autant que si vous parcouriez 8 770 km avec votre voiture. Pour le vérifier, il vous suffit d’aller sur https://eco-calculateur.dta.aviation-civile.gouv.fr/ et d’entrer les données: aéroport de départ (La Réunion Roland Garros) et aéroport de destination (Paris CDG). Vous verrez ainsi apparaître les résultats : – Distance 9 380 km ;
– Consommation : 214 Litres de kérosène par passager ;
– Émissions de gaz à effet de serre au cours du vol : 539,4 kg de CO2e/passager/trajet.
Pour un aller-retour, il suffit de multiplier par deux, soit 1078,8 kg ou 1 078 800 gr, soit l’équivalent de 8 770 km parcourus avec une Renault Clio 4CV (113gr CO2/km).
Une dernière chose : alors que les taxes sont de 40 % sur un litre de diesel, 70 % sur un litre de SP95, elles sont de… zéro sur un litre de jet.