Eco Austral – Actualités économiques et entreprises de l'Océan Indien

Découvrez tous nos articles en illimité. Je m’abonne

Logo Eco Austral
n

Eco Austral - Actualités économiques et entreprises de l'Océan Indien

Réunion

Première édition des « Outre-mer French Tech Days »

Venus de tout l’Outre-mer français, mais aussi de Maurice et d’Afrique, 200 start-up se sont retrouvées à la première édition des « Outre-mer French Tech Days ». Les trois ministres français présents ont pu constater une « haute capacité d’innovation ».

Pendant deux jours, le 30 novembre et 1er décembre, le nouveau monde entrepreneurial avait rendez-vous au domaine du Moca, à Saint-Denis, pour la première édition des Outre-Mer French Tech Days. Onze délégations étaient venues de Guadeloupe, Martinique, Guyane, Mayotte, Nouvelle-Calédonie, Polynésie française, Île Maurice, Afrique du Sud et Kenya. Et l’événement accueillait pas moins de trois ministres du gouvernement d’Elisabeth Borne : le ministre délégué aux Outre-mer, Philippe Vigier, celui au Commerce extérieur, Olivier Becht, et le ministre délégué au Numérique, Jean-Noël Barrot. Ne manquait que la ministre de la Culture, Rima Abdul Malak, présente également dans l’île au même moment. Un déplacement ministériel en force, inédit, pour cette manifestation destinée à favoriser les échanges au sein de l’écosystème des start-up de l’Outre-mer français, mais aussi à l’échelle régionale et internationale.

Deux jours de discours, de tables-rondes, de pitchs devant de potentiels investisseurs et, surtout, des rencontres et des échanges pour les 200 participants présents.

Laurent Saint-Martin, directeur général de Business France (à g.) et Huguette Bello, présidente de la Région Réunion, qui a salué les « représentants de la nouvelle économie ».

La Réunion a sa place à prendre

Premier événement organisé par l’association French Tech La Réunion depuis qu’elle a été labellisée capitale French Tech (voir notre entretien avec son président), c’était l’occasion pour tous les partenaires de marquer leur volonté de tirer ensemble dans le même sens. À commencer par la présidente de Région Réunion, Huguette Bello : « Vous êtes les représentants de la nouvelle économie. Alors que notre modèle de croissance s’essouffle, le rôle du digital et de l’innovation va être fondamental (…) Le Conseil régional sera au rendez-vous (une agence régionale de l’innovation vient d’être lancée -NDLR). Il faut trouver des solutions disruptives et La Réunion des talents a sa place à prendre dans ce siècle technologique. »

Des propos partagés par le ministre des Outre-mer : « Les territoires ultra-marins sont ceux qui vont surprendre par leur capacité d’innovation. » Avec la présence du directeur général de Business France et des ministres du Numérique et du Commerce extérieur, « c’est l’équipe de France qui est réunie pour aider les start-up, souligne Philippe Vigier. Il faut des financements pour accélérer le développement de ces entreprises. Des leviers pour aller chercher des fonds complémentaires à ceux que nous allons mettre en place, des zones franches où les activités liées au numérique seront totalement exonérées fiscalement et c’est aussi le développement du rayonnement régional qui est essentiel ».

Julie Van Stick, directrice générale déléguée de la French Tech La Réunion ; Maya Cesari, conseillère régionale déléguée à l’Innovation et à la Croissance bleue ; Florent Montrouge, président de la French Tech La Réunion.

Olivier Becht est bien d’accord : « Aucune des entreprises ici ne réussira sans l’international. » Là, encore ces propos trouvent écho dans la volonté régionale de se positionner fortement sur cette dynamique. Reste maintenant à transformer rapidement l’essai pour cette équipe de La Réunion arborant fièrement le coq emblème de la French Tech.