Eco Austral

Découvrez tous nos articles en illimité. Je m’abonne

Logo Eco Austral
n

Eco Austral

Réunion

Ravate se positionne sur le ciment bas carbone

Le groupe Ravate et le cimentier français Hoffmann, pionnier du ciment bas carbone, renforcent leur partenariat. L’importateur réunionnais veut convaincre sa clientèle d’utiliser un ciment vertueux et pas beaucoup plus cher.

En 2021, le groupe Ravate avait conclu un premier accord avec le cimentier métropolitain Hoffmann Green Cement Technologies pour commercialiser à La Réunion un ciment faiblement carboné (dont la fabrication génère peu d’émissions de gaz à effet de serre). Le produit n’a pas connu un succès fulgurant, mais la maison Ravate est bien placée pour savoir qu’il faut de la patience pour faire accepter les innovations par le monde de la construction. Depuis juin dernier, elle commercialise un nouveau produit Hoffmann, encore plus performant sur le plan environnemental : un 52,5 applicable en intérieur ou extérieur, en béton armé ou non-armé, sans nécessiter de changements dans les pratiques habituelles.

La rupture technologique du process mis au point par le 6ème cimentier français a été présentée début novembre à Saint-Denis par Julien Blanchard, président du directoire d’Hoffmann. Elle est fondée sur la modification de la composition du ciment et la création d’un processus de fabrication à froid et propre, sans clinker. La matière utilisée n’est pas le calcaire, mais des coproduits issus de l’industrie comme les laitiers de hauts fourneaux, les boues d’argiles ou le gypse re-tiré des déchets de plâtre. L’absence de cuisson à haute température génère de telles économies d’énergie qu’Hoffmann estime diviser par quatre les émissions de gaz à effet de serre par rapport à un ciment traditionnel.

« Ce ciment bas carbone, plus performant et plus écologique, changera la donne pour nous, les acteurs de l’industrie, estime Abdoullah Ravate, président du pôle professionnel du groupe familial. Les enjeux environnementaux dans le secteur de la construction sont extrêmement importants et les réglementations deviennent toujours plus contraignantes, nous devons nous y préparer. »

Le ciment Hoffmann séduit ses premiers clients réunionnais. La SHLMR s’apprête notamment à l’utiliser dans un programme de 21 logements à la Plaine-des-Palmistes. Avant La Réunion, Julien Blanchard s’est arrêté à Mayotte pour signer une convention de partenariat avec Al’Ma, la filiale mahoraise d’Action Logement. Cette dernière s’engage à promouvoir jusqu’en 2030 la construction de logements à base de ciment décarboné Hoffmann Green. En créant Al’Ma en 2022, le groupe Action Logement a pris l’engagement de produire 5 000 logements en dix ans à Mayotte.

Le process mis au point par Hoffmann, entré en bourse en 2019, suscite également de l’intérêt à l’international. Le groupe a notamment signé un contrat de licence en Arabie Saoudite pour la construction de quatre usines de fabrication de ciment.

Le projet d’Hugo Léandri distingué par le « Time » : Le projet de ciment décarboné porté en Californie par le Réunionnais Hugo Léandri et Cody Finke (voir L’Éco austral n°369) vient d’être distingué par le Time Magazine. Dans son édition du 24 octobre dernier, le prestigieux hebdomadaire américain le classe parmi les « 200 meilleures inventions de 2023 », dans la catégorie Sustainability (durabilité). Début 2022, Brimstone, la société créée par les deux jeunes entrepreneurs, avait levé 55 millions de dollars auprès de grands fonds d’investissement. Elle emploie désormais 40 personnes et avance avec conviction dans son projet. Il consiste à décomposer des silicates de calcium, roches volcaniques très communes dans la nature, à en séparer les différents éléments et à les recombiner pour produire du ciment et carboner du magnésium. Le process aboutira à un bilan bas carbone, voire « carbone négatif » avec certaines roches. Brimstone travaille actuellement à la mise au point d’une unité pilote qui produira une tonne de ciment par jour : une première étape sur la voie de l’industrialisation du procédé.