Eco Austral

Découvrez tous nos articles en illimité. Je m’abonne

Logo Eco Austral
n

Eco Austral

Maurice

Sortie de la liste grise du GAFI en attendant la liste noire de l’UE

La rumeur bruissait depuis une semaine et le communiqué émis le 21 octobre par le ministère des Services financiers et de la Bonne gouvernance l’a confirmé : Maurice est sortie de la liste grise du Groupe d’action financière (GAFI). Celui-ci salue les progrès significatifs de l’île dans l’amélioration et le renforcement de son régime en matière de Lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme (LCB/FT). 
C’est en février 2020 que le GAFI, un organisme intergouvernemental de lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme, avait placé Maurice sur liste des « juridictions sous surveillance accrue », dénommée « liste grise ». Afin d’en sortir, Maurice a été invitée par le GAFI à mettre en oeuvre un plan d’action pour renforcer l’efficacité de son système de LBC/FT. Ce plan d’action comprenait, entre autres, la mise en oeuvre d’une supervision fondée sur les risques des entreprises et professions non financières désignées (EPNFD), un accès rapide à des informations de base et sur les bénéficiaires effectifs, la formation des forces de l’ordre et agences pour mener des enquêtes financières et la mise en oeuvre adéquate de sanctions financières ciblées par le biais de la sensibilisation et de la supervision. 
Une délégation du GAFI a effectué, du 13 au 15 septembre 2021, une visite sur place pour vérifier l’état d’avancement de la mise en conformité. Cette visite a donc acté les efforts de l’île pour se mettre en conformité en matière de LCB/FT. Pour cela, Maurice a collaboré avec le GAFI et le Groupe anti-blanchiment de l’Afrique orientale et australe (ESAAMLG). 
Elle a également bénéficié de l’assistance technique de l’Union européenne à travers sa Facilité mondiale de LBC/FT, de l’Agence allemande pour la coopération internationale (GIZ), du Royaume-Uni, de la France, du Fonds monétaire international (FMI), de l’Office des Nations unies contre la drogue et le crime (ONUDC), de la Banque mondiale et d’autres organisations internationales. 
Après la sortie de la liste grise du GAFI, la prochaine étape devrait être la sortie de la liste noire de l’Union européenne.