Eco Austral – Actualités économiques et entreprises de l'Océan Indien

Découvrez tous nos articles en illimité. Je m’abonne

Logo Eco Austral
n

Eco Austral - Actualités économiques et entreprises de l'Océan Indien

Maurice

St Regis : le nouveau joyau de l’hôtellerie

La plus « british » des enseignes américaines s’est implantée sur le site mythique du Morne où ses fameux majordomes mettent en oeuvre le bien-être d’une clientèle fortunée.

À 150 millions d’euros, le St. Regis Mauritius Resort représente sans doute le plus gros investissement jamais réalisé dans un hôtel à Maurice. Comme quoi la morosité actuelle du marché ne rebute pas tous les investisseurs. En l’occurrence, il s’agit d’Indiens de Dubaï qui ont choisi le segment du grand luxe en confiant la gestion de ce joyau au groupe international Starwood qui l’exploite sous l’enseigne St Regis. Une enseigne mythique pour le trentième hôtel la portant dans le monde, cette fois à l’île Maurice, sur le site non moins mythique du Morne, à la pointe sud-ouest de l’île. Plus exactement à l’emplacement du Berjaya dont les fondations ont été en partie conservées pour permettre une construction au plus près du lagon.

UNE MARQUE QUI EST NÉE EN 1904

Inauguré en mars 2013, l’hôtel a ouvert ses portes en novembre 2012 et commencé à capter une clientèle internationale, composée pour le moment principalement de Russes, d’Allemands et d’Anglais, mais aussi de Français (qui connaissent moins l’enseigne) et de quelques Américains qui profitent d’un safari en Afrique pour faire un petit détour à Maurice dans un hôtel qui leur parle. En effet, l’enseigne St Regis est issue d’un établissement new-yorkais créé en 1904 par le colonel John Jacob Astor IV, homme d’affaires, inventeur et militaire américain qui disparaîtra dans le naufrage du Titanic. Ce « personnage » atypique et plutôt fortuné voulait que les clients de son hôtel s’y sentent comme chez eux en disposant des services de majordomes particulièrement attentionnés… Cela permet de dire que le St Regis est sans doute la plus « british » des enseignes américaines. Mais il a fallu attendre près d’un siècle pour qu’elle devienne une enseigne internationale avec d’autres hôtels gérés par le groupe Starwood qui exploite aussi les enseignes Méridien et Luxury Collection.

BEAUTÉ, LUXE, CALME ET VOLUPTÉ

St Regis, c’est donc l’art de vivre avec un majordome (« butler ») qui veille à votre bien-être. C’est aussi une certaine touche de raffinement intemporel qui se retrouve à Maurice dans le parti pris d’un style colonial. On aime tout de suite les belles pierres de tailles, les toits en bardeaux, la présence chaleureuse du bois et ces grands carreaux noirs et blancs au sol des varangues qui rappellent les villas coloniales de nos îles. « Là, tout n’est qu’ordre et beauté, luxe, calme et volupté », pourrait-on dire si ces vers de Baudelaire n’avait pas été galvaudés. Bien sûr, le luxe a un prix avec des chambres à 1 000 euros la nuit en haute saison et des suites à partir de 2 000 euros. Mais la clientèle locale (Mauriciens et résidents) peut profiter d’offres spéciales en basse saison de 12 000 à 15 000 roupies (300 à 375 euros) et découvrir ainsi le nouveau joyau de l’hôtellerie locale. Le St Regis ne souhaite pas être un ghetto pour riches et certaines de ses activités comme sa salle de fitness sont ouvertes à la clientèle extérieure. Ce qui ne l’empêche pas de se positionner sur le très haut de gamme et de viser, dans le monde entier, une clientèle prête à payer pour vivre une certaine expérience dans un hôtel à forte identité. Comme ces Russes très fortunés qui viennent pratiquer le kitesurf sur un site idéal pour ce sport « branché ». Des Chinois commencent aussi à venir au St. Regis Mauritius Resort… Et des Sud-coréens… Le luxe est sans frontière, à condition d’avoir le pouvoir de séduire. Ce qu’entend réussir cet établissement dont la villa, véritable petit hôtel dans l’hôtel avec ses quatre chambres, est proposée à 15 000 ou 20 000 euros la nuit.
 

Le St Regis dans le détail
* 172 chambres dont 120 chambres standard, 51 suites et une villa ;
* 6 restaurants (dont 3 dans la formule demi-pension) sous la direction générale du chef français Olivier Belliard
– Le Manoir explore les cuisines de l’océan Indien et de Maurice en particulier tout en rendant hommage à la cuisine française,
– Le Floating Market propose des cuisines thaï, vietnamienne et malaise,
– L’Atsuko se positionne au top de la cuisine japonaise,
– Le Simply India propose une cuisine indienne innovante conçue par le chef Atul Kochhar (deux étoiles au Michelin) basé à Bénarès,
– L’Inspiration fait dans le sur-mesure, à l’écoute des désirs de sa clientèle, avec une grande table de 12 couverts et 6 couverts à la table du chef, dans sa cuisine,
– Le Boathouse Bar & Grill propose une cuisine légère et naturelle, les pieds dans l’eau, tout en faisant honneur au champagne,
* L’architecture du St Regis a été confiée au Sud-africain Stauch Vorster, qui s’est inspiré d’un manoir, et le design intérieur à Trevor Julius (DSGN), sud-africain lui aussi, dont le concept a été celui d’un bateau échoué. Une belle réussite !
* Les sports nautiques sont à l’honneur et notamment le kitesurf avec le club Mistral Prestige
* La salle de fitness est ouverte 24 heures sur 24 sans interruption
* Iridium Spa propose 12 salles différentes pour une multitude de massages et de soins dont certains dans l’anti-âge.