Performance

Réunion

Le Groupe Mooland devient le premier transporteur français de l’Outre-mer

15 oct 2020 | PAR La rédaction
8 000 voyageurs utilisent, tous les jours, les réseaux du groupe Mooland à travers La Réunion en sus des quelque 30 000 élèves issus de vingt communes. - DR
En obtenant par le groupement Mosaïque (la filiale guyanaise du groupe Mooland) la Délégation de Service Public (DSP) pour la gestion et l’exploitation du réseau des six communes de la communauté d’agglomération du Centre Littoral (CACL) de la Guyane, le Groupe Mooland devient le premier transporteur français de l’outre-mer.

« Nous en sommes extrêmement fiers (d’avoir décroché la délégation de service public (DSP) de transport urbain de la ville de Cayenne en Guyane! » déclare Loqman Mooland. « Nous renforçons notre présence au-delà de nos frontières après plus de 60 années  d’expérience  sur  le  territoire  réunionnais  et 10 ans à Mayotte. Certains membres de notre personnel de La Réunion se sont rendus sur place à Cayenne ces derniers mois pour partager leur savoir-faire et aider nos collaborateurs guyanais à préparer dans les meilleures conditions le démarrage de la DSP », ajoute-t-il. 

2020 marque une nouvelle étape dans le développement du groupe qui vient de décrocher le marché de transport urbain de la CACL en Guyane. - DR
2020 marque une nouvelle étape dans le développement du groupe qui vient de décrocher le marché de transport urbain de la CACL en Guyane. - DR
 


L’originalité du projet porté par la communauté d’agglomération du Centre Littoral (CACL) de la Guyane (CACL) a imposé à MOSAIQUE à relever de nombreux défis,  notamment  :

  • S’associer à la CACL au travers d’une Société d’économie mixte à opération unique (SEMOP, une nouvelle forme d'entreprise publique locale) ;
  • Diriger la SEMOP dans le cadre d’une gouvernance partagée, la CACL assurant la présidence et MOSAIQUE, la direction générale et opérationnelle ;
  • Assurer avec succès le passage d’un mode de gestion en Régie intra-communautaire vers une structure de droit privé ;
  • Réussir le transfert et l’intégration du personnel de la Régie dans la SEMOP, dont une majorité relève du statut de fonctionnaire ; et
  • Contribuer à la réalisation du futur Transport en Commun en Site Propre (TCSP) de l’agglomération, puis intégrer l’ambitieux projet Bus à Haut Niveau de Service (BHNS) à horizon 2023.
     
De gauche à droite  Carla BALTUS, Loqman MOOLAND et Marie Laure PHINERA HORTH - DR
De gauche à droite : Carla BALTUS, Loqman MOOLAND et Marie Laure PHINERA HORTH - DR
 
 
« Nous en sommes extrêmement fiers (d’avoir décroché la délégation de service public (DSP) de transport urbain de la ville de Cayenne en Guyane! »
Loqman Mooland : « Nous en sommes extrêmement fiers (d’avoir décroché la délégation de service public (DSP) de transport urbain de la ville de Cayenne en Guyane ! »
 
Loqman Mooland
 
Âgé de 53 ans, ce père de trois enfants occupe le poste de président du directoire du groupe Mooland. C’est en 2018, à la mort de son père, Osmann, qu’il accède à cette  haute  responsabilité. 
Après avoir décroché  son  Diplôme  Etude Comptable et Financière (DECF)  en  1990  au  terme de ses études à l’ENOES PARIS 8, Loqman MOOLAND travaille dans le cabinet de commissariat aux comptes  AUDITEC  à  Saint-Denis  pendant  trois  ans. 
Son parcours au sein de l’entreprise familiale débute en juin 1993, lorsqu’il en devient le Responsable Administratif et Financier (RAF). Mais après seulement six mois passés à ce poste, d’autres responsabilités lui sont confiées. En effet, c’est lui que son père choisit pour diriger une filiale spécialisée  dans le  transport  de marchandises. L’entreprise venait d’être reprise devant le tribunal de commerce de Saint-Pierre.
À peine trois ans plus tard, Loqman est nommé Directeur Administratif et Financier du groupe. Nous sommes en 1996, et l’entreprise entame alors une importante et lourde restructuration. Ayant fait ses preuves, il intègre, en 1999, le directoire qui vient tout juste d’être mis en place suite à la transformation de l’entreprise individuelle de son père. En 2007, lorsque son père lui demande de prendre le poste de Directeur Général, il accepte. Il jette aujourd’hui un regard serein sur l’avenir, conscient des défis qui attendent le groupe familial compte tenu des grands enjeux de son secteur d’activité. Son objectif, d’ailleurs, est de le préparer à répondre aux nouvelles exigences en matière de mobilité sur les territoires réunionnais, mahorais et guyanais, sans oublier l’Afrique de l’Est, qui offre de vraies perspectives de par son dynamisme.
Il s’agira, dit-il, de mettre l’accent sur la formation des équipes et le développement des filières dites propres. Il place également la responsabilité sociale d’entreprise du groupe au cœur de son action en envisageant, notamment, la création d’une structure dédiée. Sous son leadership, le groupe MOOLAND est résolument tourné vers l’avenir.
Le groupe Mooland
Créée en 1958 par Osmann  Mooland, cette entreprise est devenue un acteur économique clé à La Réunion. Ce véritable poids lourd en matière de transport de passagers sur ce territoire compte quatre services, dont le transport scolaire, le transport tourisme et occasionnel, le transport urbain et interurbain ainsi que les navettes Jetcar OI, ce n’est pas moins de 8 000 voyageurs qui utilisent ses réseaux à travers l’île, tous les jours, en sus des quelque 30 000 élèves issus de vingt communes.
Le groupe Mooland est présent à Mayotte depuis 2010, avec l’exploitation du réseau de transport scolaire « Halo », via sa filiale MATIS.
Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Réunion

Le Groupe Mooland devient le premier transporteur français de l’Outre-mer

« Nous en sommes extrêmement fiers (d’avoir décroché la délégation de service public (DSP) de transport urbain de la ville de Cayenne en Guyane! » déclare Loqman Mooland. « Nous renforçons notre présence au-delà de nos frontières après plus de 60 années  d’expérience  sur  le  territoire  réunionnais  et 10 ans à Mayotte. Certains membres de notre personnel de La Réuni...