Eco Austral – Actualités économiques et entreprises de l'Océan Indien

Découvrez tous nos articles en illimité. Je m’abonne

Logo Eco Austral
n

Eco Austral - Actualités économiques et entreprises de l'Océan Indien

Maurice

BILAL ADAM, CEO DE STEWARDS INVESTMENT CAPITAL : « Le concept de diversification reste primordial »

L’Éco austral  : Comment analysez-vous le contexte économique et géopolitique mondial et ses perspectives ?

Bilal Adam : Nous assistons actuellement à une phase de tensions géopolitiques accrues, un phénomène qui s’aligne sur le paradigme du changement structurel formulé par le célèbre investisseur américain Ray Dalio. Cette période marque un changement important dans l’ordre mondial, où les puissances établies assistent à l’émergence de nouveaux géants économiques, en particulier la Chine et les marchés asiatiques. La trajectoire de la croissance chinoise, si elle se maintient, est prête à remodeler le paysage économique mondial. Parallèlement, la taille impressionnante de l’Inde et son potentiel de croissance la placent en position de rejoindre les rangs des plus grandes économies du monde.

Tout au long de l’histoire, nous avons observé ce schéma cyclique de transition des économies dominantes.

Du Royaume-Uni aux États-Unis, en passant par les Espagnols et les Néerlandais, chaque époque a connu sa part de leadership économique mondial. Le fait que les puissances montent et descendent selon une progression naturelle témoigne du dynamisme de l’économie mondiale.

Toutefois, ces changements s’accompagnent d’un défi inévitable en matière de dynamique du pouvoir, qui se traduit par des tensions géopolitiques, des prises de position militaires et des politiques commerciales nationalistes. Le paysage actuel en témoigne avec des mesures protectionnistes telles que les droits de douane et les restrictions à l’importation. Bien que ces développements puissent être inquiétants, il est essentiel de reconnaître qu’ils font partie de l’évolution normale de l’économie mondiale.

Comprendre et gérer ces changements fait partie intégrante de notre stratégie d’investissement. En connaissant les précédents historiques des transitions économiques et en prenant en compte les changements actuels, nous nous positionnons pour tirer parti des opportunités émergentes tout en atténuant les risques potentiels. Il n’y a donc pas lieu d’avoir peur, mais plutôt d’être conscient des changements actuels et de savoir s’y adapter.

Pouvons-nous identifier des opportunités d’investissement, dans quels types de produits et dans quelles parties du monde ?

Lors de l’évaluation des opportunités d’investissement au niveau mondial, il est important de prendre en compte à la fois les marchés émergents et les marchés développés. Si les marchés émergents comme l’Inde et la Chine offrent un potentiel de croissance, des défis tels que l’opacité de l’information et les problèmes de gouvernance soulignent la nécessité d’adopter des stratégies d’investissement prudentes. La diversification vers les marchés émergents est une bonne chose, mais elle ne doit pas se faire sans tenir compte des risques associés, notamment en termes de fluctuations monétaires.

Les centres financiers comme Londres restent des destinations d’investissement attrayantes, faisant preuve de résilience et d’innovation malgré les changements dans la domination économique mondiale. Il est essentiel de reconnaître l’interaction entre les dynamiques géopolitiques et les résultats des investissements, en particulier dans le contexte des discussions au sein des BRICS, des pays qui remettent en question le pouvoir du dollar américain.

Il est important de considérer différentes classes d’actifs d’investissement pour naviguer efficacement dans le paysage mondial en évolution. À titre d’exemple, le Private Credit (financement non-bancaire – NDLR), un marché de mille milliards de dollars aux États-Unis, présente des opportunités, offrant des possibilités de rendements attractifs tout en atténuant les risques associés aux instruments d’investissement traditionnels.

En résumé, une approche stratégique qui intègre la diversification entre les régions et les classes d’actifs, associée à une prise de conscience des facteurs géopolitiques et du potentiel de fluctuation des devises, est essentielle pour identifier et capitaliser sur les opportunités d’investissement dans l’environnement mondial dynamique d’aujourd’hui.

Traditionnellement, les gestionnaires de patrimoine prônaient la diversification pour « ne pas mettre tous les œufs dans le même panier ». Certains ne sont plus d’accord avec ce principe. Quelle est votre opinion ?

Je crois fermement au concept de diversification qui reste primordial, en particulier dans le contexte mondial actuel caractérisé par d’importants changements dans la dynamique du pouvoir et l’innovation technologique. Ces dynamiques soulignent la nécessité d’adopter une approche stratégique qui englobe diverses opportunités d’investissement dans différentes régions et classes d’actifs.

Les tensions géopolitiques et les avancées technologiques remodèlent en permanence le contexte de l’investissement. L’essor de l’innovation en matière d’Intelligence artificielle, associée au rôle de Taïwan dans la production de semi-conducteurs, souligne l’importance de prendre en compte les facteurs géopolitiques lors de l’identification des opportunités d’investissement. En outre, les tensions géopolitiques dans des régions comme le Moyen-Orient et l’Europe de l’Est génèrent des risques potentiels que les investisseurs doivent gérer.

Compte tenu de ces complexités, nous préconisons une approche diversifiée qui va au-delà des classes d’actifs traditionnelles. Les secteurs comme celui des produits de luxe, ou encore l’aérospatiale et la défense ainsi que les actifs à faible volatilité présentent des opportunités d’investissement intéressantes qui ne se limitent pas à des entreprises spécifiques, mais englobent plutôt des tendances plus larges. Cette approche globale permet de diversifier et d’atténuer les risques associés à l’investissement dans des entreprises individuelles.

Nous soulignons également l’importance d’incorporer différentes classes d’actifs comme les crypto-monnaies et le Private Credit dans les portefeuilles d’investissement. Alors que les grands acteurs commencent à reconnaître le potentiel de ces actifs, notre entrée précoce dans les hedge funds centrés sur les crypto-monnaies et les investissements dans le Private Credit nous ont permis de prendre de l’avance. Ces actifs alternatifs offrent des avantages en termes de diversification et réduisent le risque global du portefeuille, en particulier pour les investisseurs des marchés émergents ou ceux qui sont exposés aux fluctuations des devises.

En conclusion, si le principe de diversification reste inchangé, sa mise en œuvre nécessite une compréhension approfondie des tendances mondiales, de la dynamique géopolitique et des classes d’actifs émergentes. En adoptant une approche diversifiée qui inclut diverses opportunités d’investissement, y compris les tendances émergentes, les crypto-monnaies et le Private Credit, les investisseurs peuvent naviguer efficacement dans les complexités actuelles tout en maximisant les rendements et en atténuant les risques.

On dit que plus le risque pris est grand, plus le gain potentiel est important. Y a-t-il un juste équilibre ? Quels conseils pouvez-vous donner  ?

Il est certain que la relation entre le risque et le gain potentiel est une considération fondamentale dans la gestion des investissements. Notre rôle en tant que gestionnaire d’investissement est de fournir une approche équilibrée des rendements ajustés au risque, en optimisant la probabilité des rendements par rapport au niveau de risque encouru.

En évaluant les nouvelles opportunités d’investissement telles que les crypto-monnaies, nous reconnaissons l’évolution de la dynamique risque-rendement. Si les premiers investisseurs ont pu bénéficier de rendements astronomiques, le fait d’entrer sur le marché à des prix plus élevés réduit le potentiel de hausse tout en atténuant le risque. À mesure que les crypto-monnaies arrivent à maturité et que les règlementations évoluent, le profil de risque s’ajuste en conséquence.

De même, le Private Credit évolue, mais il reste caractérisé par des opportunités de croissance sans risque de saturation ou de « bulle ». Cela signifie un équilibre risque-rendement favorable pour les investisseurs qui choisissent cette classe d’actifs. L’accent mis sur la préservation du capital, associé à un potentiel de rendement attrayant ajusté au risque, fait du Private Credit une proposition attrayante pour les investisseurs qui recherchent des revenus stables et une volatilité réduite dans leur portefeuille.

Dans l’ensemble, nous conseillons d’évaluer soigneusement les opportunités d’investissement, en tenant compte à la fois des rendements potentiels et des risques associés. Le timing joue un rôle important. Nous préconisons les investissements lorsque les niveaux de risque sont réduits, tout en profitant d’un potentiel de rendement important.

Stewards Investment Capital : Sur le marché de la gestion d’actifs depuis 25 ans, Stewards Investment Capital est implanté aux États-Unis, en Afrique du Sud et à Maurice. Il est spécialisé dans les solutions d’investissement sur mesure pour les particuliers fortunés, les fonds de pension et les investisseurs institutionnels. Ce gestionnaire était annoncé comme partenaire de la Conférence sur les fonds de pension et les investissements alternatifs en Afrique (PIA), organisée à Maurice les 28 et 29 février 2024, à l’Intercontinental Resort. Cette conférence s’adresse aux investisseurs institutionnels cherchant à diversifier leurs portefeuilles et à explorer de nouvelles opportunités d’investissement.

Add Comment