Eco Austral

Découvrez tous nos articles en illimité. Je m’abonne

Logo Eco Austral
n

Eco Austral

Réunion

CYRILLE CAMILLI, FONDATEUR DE LA PETITE ÉCOLE DU VIN : « Le monde du vin est en plein développement »

Cyrille Camilli a créé en 2019 La Petite école du vin, le premier centre de formation de La Réunion spécialisé en sommellerie. Une bonne idée puisque le marché du vin est en plein développement. Explications…

L’Éco austral : Pouvez-vous présenter votre itinéraire qui vous a amené à créer La Petite école du vin ?
Cyrille Camilli
 : Je suis un ancien manager de la restauration. Installé à La Réunion depuis 30 ans, j’ai pu diriger la restauration de plusieurs établissements et réaliser leurs cartes des vins. J’ai toujours été passionné de vins. En 2000, je suis entré dans l’Éducation nationale où j’ai commencé à transmettre mon expérience tant auprès des élèves que des professionnels dans le cadre de la formation continue. En parallèle, j’ai développé les premiers ateliers de dégustation de vins. Depuis cinq ans, le monde du vin est en plein développement à La Réunion, le nombre de caves a doublé, on compte aujourd’hui près de 80 points de vente, les carte des restaurants ne cessent de s’étoffer et les rayons de la grande distribution de grossir. C’est pour répondre à ce besoin que j’ai monté la « mention complémentaire sommellerie » qui compte à ce jour plus de 50 diplômés qu’on peut rencontrer en poste dans différents restaurants et caves de notre île pour conseiller une clientèle réunionnaise toujours plus exigeante et connaisseuse en termes de vins.

Comment se passent vos formations ?

Sur un site confortable et arboré dans l’ouest de l’île, nous sommes deux professionnels, Éric Labarussias et moi-même, à intervenir dans une ambiance conviviale. Nous pratiquons une pédagogie interactive le sourire aux lèvres. Sur une belle journée, on déguste neuf vins, tous de style différent afin d’imprégner son palais et son odorat des différentes sensations que le vin peut procurer et ainsi apprendre à le reconnaître. On aborde les notions de terroir, de cépages, de vinifications afin de comprendre comment naissent les vins et leurs parfums. On apprend à servir le vin, à le conserver et bien entendu à le déguster. Enfin, un grand moment est consacré aux accords mets et vins et aux différentes interactions que la nourriture peut provoquer avec les vins.

Les formations sont-elles sanctionnées par un diplôme ?

Eh bien oui ! Outre qu’elles sont ludiques, pratiques et efficaces, nos formations sont certifiantes. La Petite école du vin est devenue depuis quelques mois un centre de formation agréé par le célèbre WSET (Wine and Spirit Education Trust), organisme de formation de référence dans le vin qui compte plus de 800 centres à travers le monde. Toutes les formations se terminent par une évaluation QCM, qui permet de certifier les connaissances. Ainsi, les certifications proposées à La Réunion sont les mêmes et ont la même valeur que celles dispensées à Londres, New-York ou Paris.

Proposez-vous d’autres modules aux personnes qui veulent approfondir leurs connaissances ?

Si la journée de découverte du niveau 1 leur a plu, ils peuvent s’inscrire au niveau 2 qui se déroule sur trois journées et où l’on déguste 43 vins du monde entier qui permettent de comprendre les différents styles de vin. On étudie par exemple le sauvignon, en le comparant vinifié en Nouvelle-Zélande et à Sancerre. Les méthodes d’analyse sensorielle sont affinées et le dégustateur peut ainsi évaluer la qualité d’un vin à partir de critères précis lui permettant de dire de façon objective s’il est acceptable, bon, très bon ou remarquable. Enfin, un niveau 3 est aussi proposé sur cinq journées, il permet de déguster 68 vins. Il est réservé aux détenteurs du niveau 2, passionnés ou professionnels.

Vous vous adressez donc aussi aux particuliers amateurs. Cette clientèle est-elle importante ?

Ce marché existe, il n’y a qu’à voir l’intérêt pour les ateliers de dégustation qui se montent un peu partout sur notre île et l’affluence dans les salons du vin, dont le nombre augmente chaque année. Les Réunionnais sont curieux et passionnés, et la table est une partie très importante de notre culture pays, le vin y occupe une grande place, mais le choisir demeure souvent un casse-tête quand on ne dispose pas des rudiments de connaissance nécessaires. Les formations WSET de La Petite école du vin destinées aux curieux et aux amateurs ont pour vocation de transmettre cette culture.