Eco Austral

Découvrez tous nos articles en illimité. Je m’abonne

Logo Eco Austral
n

Eco Austral

Fatima Bellaredj Frédéric Sanchez CG Scop
Réunion

« Les sociétés coopératives pourraient être le modèle d’entreprise de demain »

Fatima Bellaredj, déléguée générale de la Confédération générale des Scop et des Scic a entamé une visite à La Réunion pour promouvoir ces modèles de sociétés coopératives qui connaissent déjà un certain succès sur l’île.

Quel rapport entre cette société de manutention du Port, ce cabinet d’expertise comptable de Saint-Denis, ce tiers-lieu de l’Entre-Deux ou cette société d’intérim pour travailleurs handicapés ? Toutes ces entreprises ont choisi le statut de Société coopérative et participative (Scop) ou de Société coopérative d’intérêt collectif (Scic). La Réunion est le département d’Outre-mer où les sociétés coopératives sont les plus nombreuses ; la Confédération générale des Scop et des Scic (CG Scop) a logiquement choisi notre île pour y implanter l’organe de pilotage de son Programme Outre-mer, lancé en 2020.

Fatima Bellaredj, déléguée générale de la confédération, a entamé le 12 avril une visite de six jours pour aller à la rencontre de ses partenaires et des adhérents réunionnais. Ils sont 30, sur les 47 sociétés coopératives – employant près de 2 000 salariés – recensées à ce jour sur l’île. « Nous sommes un réseau d’entreprises, ce sont elles qui donnent les orientations et ont décidé de consacrer un programme à l’Outre-mer, précise la responsable nationale. Nous défendons un modèle d’entrepreneuriat qui pourrait être le modèle d’entreprise de demain ».

Soutien administratif et financier

Une équipe de trois salariés, basée à Saint-Leu, anime ce programme doté d’un budget annuel de 120 000 euros, désormais complété par une enveloppe de 200 000 euros du ministère de l’Outre-mer. « La montage juridique d’une Scop ou d’une Scic n’est pas si simple, explique Frédéric Sanchez, son responsable. Nous pouvons le réaliser pour les créateurs, dont vérifions au préalable la pertinence du projet et la cohérence du collectif qu’ils veulent constituer ».

La représentation locale de la CG Scop a également assuré une formation à destination des experts-comptable sur les avantages sociaux et fiscaux, trop mal connus, auxquels peuvent prétendre les Scop et les Scic. « Notre confédération dispose également d’outils financiers qui permettent aux nouveaux adhérents d’obtenir des prêts avantageux, termine Fatima Bellaredj. De plus, nous leur faisons bénéficier de notre crédibilité vis-à-vis des banques et des financeurs solidaires ».