Eco Austral – Actualités économiques et entreprises de l'Océan Indien

Découvrez tous nos articles en illimité. Je m’abonne

Logo Eco Austral
n

Eco Austral - Actualités économiques et entreprises de l'Océan Indien

Réunion

Réunipro lance un label unique en son genre

Les quatre mousquetaires de la start-up Réunipro (voir notre photo), implantée au Village by CA, ont présenté le 26 octobre dernier leur label destiné à garantir auprès des consommateurs la fiabilité des entreprises dans le secteur de la construction dans son sens large. Un label qui est le fruit de deux ans de travail et qui a déjà ses premiers labellisés : le métallier Design Création, le coordinateur de travaux MCRC, le fabricant et poseur de pergolas Sorevoe et le cuisiniste Créalize Concept. C’est encore peu, mais d’autres entreprises sont en cours de labellisation.

L’affaire est sérieuse. Les deux cofondateurs de la start-up Réunipro, Lucas Laravine et Flavien Bourhis, ont eux-mêmes connu des expériences malheureuses en voulant faire construire la « maison de leur rêve ». Comme, par exemple, le cas classique du constructeur qui met la clé sous la porte et ne termine pas le chantier. En attendant, il faut faire face à l’emprunt. En se penchant sur la question, ils se sont aperçus que la très grosse majorité des consommateurs étaient nettement insatisfaits, trompés par des « pseudo professionnels » qui leur promettaient tout et n’importe quoi à des prix défiant toute concurrence. Mission impossible évidemment, mais l’accession à la propriété pour un jeune couple est un rêve qu’il souhaite réaliser au point d’être vulnérable à la « poudre aux yeux ».

Tout cela a donné l’idée à Lucas Laravine et Flavien Bourhis de lancer un label en s’appuyant sur deux partenaires de choix : le cabinet réunionnais d’expertise-comptable CBA et Opinion System, organisme indépendant de sondage spécialisé dans les avis clients, qui est le numéro un en France et le numéro deux en Europe. Les fondateurs de Réunipro avouent que Opinion System leur a proposé des tarifs « très spéciaux », ayant la volonté de s’implanter dans l’océan Indien. Au final, les entreprises souhaitant être labellisées devront montrer pattes blanches, transmettant toutes leurs informations financières et, en parallèle, une enquête d’opinion permettra de savoir comment elles sont perçues.

Pour la start-up Réunipro, le modèle économique est clair. Un pré-audit est proposé à 370 euros HT, pour savoir si l’entreprise peut prétendre au label. Si la réponse est oui, la labellisation lui coûtera 2 220 euros HT. Une labellisation à renouveler chaque année. Ajoutons que la « contre-visite » pour l’entreprise non retenue est fixée à 245 euros HT. Pour les fondateurs de Réunipro, il s’agit de « protéger les consommateurs, de faire sortir du lot les entreprises qui font de la qualité et de relever le niveau de la qualité ».