Eco Austral

Découvrez tous nos articles en illimité. Je m’abonne

Logo Eco Austral
n

Eco Austral

Réunion

Salédos, les premières chips pays

Un soir de 2020, dans l’ambiance morose du Covid, Yann Bacconnet et quelques amis prennent l’apéritif en se disant qu’il manque quelque chose de typiquement réunionnais à grignoter. Yann, dont les activités de production audiovisuelle sont à l’arrêt, commence à cogiter. Son idée : des chips, avec des matières premières locales et des saveurs créoles.

« Je me suis renseigné, j’ai fait beaucoup d’essais avec une simple friteuse, se souvient-il. J’ai fini par monter un véritable laboratoire dans une petite pièce à l’arrière de ma maison, puis je suis arrivé à de premiers résultats qui convenaient à mes goûteurs. » Son choix s’arrête sur deux produits de base : le manioc et la patate douce dans ses différentes déclinaisons : blanche, « carotte », « betterave rouge ». Au manioc, il ajoute du massalé pour proposer une version épicée.

Avec l’aide de quelques proches, Yann Bacconnet crée la marque – Salédos, pour affirmer l’identité créole de ses chips –, un logo, un packaging avec une fenêtre translucide qui montre le produit. Les sachets sont gonflés à l’azote alimentaire, afin d’éviter de casser le contenu pendant le transport. Le sel (de Saint-Leu) se fait discret, par souci diététique et pour mieux valoriser les goûts.

Pour lancer ses chips sur le marché, Yann a d’abord fait la tournée des cavistes et des boutiques touristiques. Certains ont joué le jeu. Le créateur de Salédos a ensuite frappé à la porte de la grande distribution : les hypermarchés Leclerc et Carrefour ont accepté ses produits. La marque a récemment obtenu le label « 100 % La Réunion » et son créateur n’en reste pas là. Il teste actuellement la banane et le fruit à pain pour élargir sa gamme.