Eco Austral – Actualités économiques et entreprises de l'Océan Indien

Découvrez tous nos articles en illimité. Je m’abonne

Logo Eco Austral
n

Eco Austral - Actualités économiques et entreprises de l'Océan Indien

Maurice

Un deuxième Decathlon dans le Nord

Le groupe mauricien ENL, franchisé Decathlon, a ouvert un deuxième magasin à Beau Plan en novembre dernier. Après celui de Bagatelle dans le centre, ouvert en 2021, il vise à conquérir le marché de toute la région nord.

Le nouveau magasin Decathlon offre une surface de vente de 1 800 m² où les visiteurs peuvent découvrir de nombreux produits correspondant à des activités sportives les plus variées. La marque propose quelque 5 000 produits différents et couvre 60 activités sportives. Ce magasin de Beau Plan, dans le nord de Maurice, met aussi à la disposition du public une aire de jeux de 500 m² pour la pratique de différentes activités ainsi que pour des séances sportives hebdomadaires avec des coachs.

« Avec ce nouveau magasin, nous poursuivons notre objectif qui est de rendre le sport accessible au plus grand nombre, tout en renforçant notre proximité avec la clientèle et en répondant de manière encore plus efficace aux besoins sportifs d’un public varié », explique Théo Rebeyrotte, General Manager de Decathlon Maurice.

Pour Decathlon, cette proximité se renforce grâce aux prix pratiqués. « Nous vendons en moyenne plus de ‘petits’ produits en rapport avec le pouvoir d’achat mauricien. Le prix moyen à Decathlon Maurice est celui qui a le moins augmenté de tous nos magasins dans la zone », ajoute Théo Rebeyrotte.

La Réunion approvisionnée au départ de Maurice

À titre indicatif, une tente de camping est vendue à 30 dollars (1 300 roupies) chez Decathlon Maurice alors que le même modèle se vend à 60 dollars sur le marché français. Les chaussures de trail, qui sont le produit le plus vendu, sont restées au même prix sur toute l’année… Pour Théo Rebeyrotte, le fait que Decathlon International ait relocalisé son entrepôt de distribution dans le port franc mauricien est un atout de taille pour la marque… et pour l’enseigne mauricienne. Cette structure de 24 000 m² approvisionne, au départ de Maurice, les enseignes Decathlon de toute la zone océan Indien, La Réunion et l’Afrique du sud, en passant par le Kenya, et jusqu’aux Émirats arabes unis et une partie du Moyen Orient.

Spectacle donné par l’équipe du magasin lors de son inauguration. ©Droits réservés

Tout comme l’enseigne de Bagatelle, celle de Beau Plan offre une « expérience client immersive » avec une équipe dynamique ayant une moyenne d’âge de 21 ans. Une cinquantaine d’emplois ont ainsi été créés dans le Nord. « La relation client est importante et elle a pour objectif de le faire revenir », souligne le General Manager de Decathlon Maurice.

L’entreprise se targue d’être la Great Place to Work numéro 1 dans son secteur d’activité. Sa politique salariale placerait même l’équipementier au-dessus du lot, avec un niveau de salaire qui démarre à 25 000 roupies (520 euros) par mois.

Selon Théo Rebeyrotte, Decathlon Maurice occupe une part de marché évaluée à 17 %, dans un secteur très diversifié et dans lequel Decathlon fait bande à part. « On peut dire que 99 % des marques de sport commercialisées à Maurice ne sont pas vendues chez nous. »

L’équipementier ne souhaite pas s’arrêter en si bon chemin. Il veut ouvrir des magasins dans l’Est, l’Ouest et des boutiques en zones urbaines. « Nous voulons nous rapprocher des gens », insiste Théo Rebeyrotte. Dans cette stratégie de rapprochement, il y a aussi la vente en ligne qui facilite la vie de la clientèle avec livraison à domicile pour certains produits.

Qu’est-ce que le décathlon ? : Épreuve olympique créée en 1912, le décathlon est composé de 10 disciplines : 100 mètres, saut en longueur, lancer du poids, saut en hauteur, 400 mètres, 110 mètres haies, lancer du disque, saut à la perche, lancer du javelot, 1 500 mètres. Le mot provient d’ailleurs du grec « déka » (dix) et « athlos » (concours). Les athlètes doivent enchaîner les 10 épreuves sur deux jours de compétition (5 le premier jour et 5 le second). Le décathlon est réservé aux hommes, les femmes disputent l’heptathlon (7 épreuves). Source : L’Équipe.

Decathlon dans le monde : Entreprise leader sur le marché du sport, fondée en 1976, Decathlon fait de la création de produits sportifs et assure leur distribution en ligne et en magasins. Son réseau comprend plus de 320 points de vente en France et plus de 1 700 à l’international. Decathlon conçoit, développe et vend des équipements pour plus de 60 disciplines sportives.

Six des sept fondateurs en 1976. Il manque Nicolas Dubrulle. ©Droits réservés

À l’origine de Decathlon : la “bande des septs” : En 1975, Michel Leclercq a une idée. Il ne le sait pas encore, mais elle va révolutionner l’univers du sport et de la grande distribution. Il a 35 ans et s’émancipe d’Auchan, l’entreprise familiale, où il occupe un poste informatique. Il rêve d’une grande surface où le sport occuperait tout le terrain. Un endroit où les sportifs et les sportives, qu’ils pratiquent le football ou la course, pourraient s’équiper à des prix accessibles. À l’époque, ce type de magasin n’existe pas. Pas encore…
L’idée de se lancer seul était toujours présente dans l’esprit de Michel Leclercq, mais il s’agissait de se lancer sans concurrencer l’oncle (Gérard Mulliez, le président fondateur d’Auchan). Il trouve la solution en se promenant dans les grandes zones commerciales à la mode dans les années 1970, où il constate que l’on vend tout… sauf du sport. Son idée ? Ne pas vendre l’équipement d’un sport, mais l’équipement de plusieurs sports, afin que les clients puissent choisir leur discipline. De son oncle, entrepreneur et visionnaire, il a très tôt appris à respecter les gens et ses clients. Il était guidé par un bon sens agricole et un sens marketing efficace : « On met en avant la qualité du produit le moins cher et le prix bas du produit haut de gamme ! » Tous les sports, sous le même toit, accessibles et disponibles, avec de la bonne humeur en prime… Le concept Decathlon était né !
Michel Leclercq s’entoure de six coéquipiers, qu’il recrute en une semaine. Didier Decramer, Stéphane Delesalle, Nicolas Dubrulle, Stanislas Ernoult, Hervé Valentin, Benoit Poizat et Michel Leclercq forment une équipe motivée. Même si certains sont inexpérimentés dans le secteur de la grande distribution, ils ont deux points communs : leur détermination et leur passion pour le sport. Quand ils ne travaillent pas, ils font du sport ensemble : football, ski, vélo, voile, hockey-sur-gazon, et pas seulement !
Aucune règle du jeu n’est définie. Tout est à construire, les nouveaux coéquipiers sont des bâtisseurs. Ensemble, ils partent d’une feuille blanche pour penser la stratégie de Decathlon. Michel Leclercq leur fait confiance et leur laisse une grande liberté d’initiative. Peu importe leur manque d’expérience dans la grande distribution, c’est leur motivation sur le terrain qui prime. Un management innovant, par la confiance, qui demeure au cœur de l’ADN de l’entreprise