Eco Austral – Actualités économiques et entreprises de l'Océan Indien

Découvrez tous nos articles en illimité. Je m’abonne

Logo Eco Austral
n

Eco Austral - Actualités économiques et entreprises de l'Océan Indien

Réunion

VINCENT LE BALINER, GÉRANT D’INOVISTA : « Il y a un business gigantesque dans la transition énergétique des bâtiments »Abonné 

Fondateur et dirigeant d’Inovista, spécialisé dans le conseil en immobilier d’entreprise, Vincent Le Baliner rappelle que plus de 5 000 entreprises sont directement impactées par les nouveaux textes sur la transition écologique à La Réunion. Avec d’importantes obligations de réduction de leur consommation d’énergie pour les bureaux, commerces et entrepôts. Des milliers d’emplois à la clé pour ceux qui sauront saisir l’opportunité.

L’Éco Austral : Quelles sont les obligations que les entreprises doivent intégrer dans leur stratégie RSE concernant la transition énergétique en matière d’immobilier ?

Vincent Le Baliner : L’immobilier, c’est environ 45 % des émissions de CO2 entre la construction et l’exploitation des bâtiments. Deux grands textes imposent des obligations nouvelles aux entreprises : la loi Climat et résilience et le Dispositif éco énergie tertiaire (DEET) plus communément appelé décret tertiaire. D’après ce dernier texte, adopté en 2019, l’ensemble des locaux, commerces, bureaux, locaux d’activité et de stockage qui font au moins 1 000 m2 ou qui sont situés dans un ensemble de plus de 1 000 m2 sont concernés. Attention ! Une entreprise dans des bureaux de 200 m2 est concernée si elle est installée dans un ensemble immobilier qui fait plus de 1 000 m2 au total. Les entreprises ont l’obligation d’inscrire leurs consommations énergétiques sur une plateforme dédiée afin d’assurer un suivi des consommations des locataires et de l’immeuble en lui-même avec ses parties communes, ascenseur, éclairage, etc. Une fois cette consommation annuelle globale déterminée, elle doit être réduite de 40 %...

Ce contenu est réservé aux abonnés.
Je m'abonne