Eco Austral – Actualités économiques et entreprises de l'Océan Indien

Découvrez tous nos articles en illimité. Je m’abonne

Logo Eco Austral
n

Eco Austral - Actualités économiques et entreprises de l'Océan Indien

Dimitri Schaub, représentant de Socotec Certification International
Océan Indien

Dimitri Schaub développe Socotec Certification International

Dimitri Schaub, qui a pendant longtemps représenté l’Afnor dans la région, a noué un partenariat avec Socotec pour développer son activité de certification, en particulier à Maurice et à Madagascar avec Actbis et à La Réunion avec Runcert. Tout récemment, il vient de lancer à Maurice sa certification HACCP qui concerne la sécurité alimentaire des aliments. Jusqu’alors, Socotec était surtout connu dans la région pour son activité dans le contrôle construction. Mais le domaine de la certification, avec notamment le développement de la RSE, représente un gros potentiel. À La Réunion, Runcert propose, depuis sa création en 2017 la certification de systèmes de management. « Cette catégorie de certification est parmi les démarches les plus engagées pour un client, qui revoit en profondeur son fonctionnement, ses opérations et son organisation, afin d’obtenir une certification renforcée après un cycle d’audits pouvant aller jusqu’à trois ans », souligne Dimitri Schaub.

À Maurice et à Madagascar, Actbis est présent depuis 2011 et « a réussi à se faire une place parmi les grands noms de la certification, précise son fondateur. L’objectif est de continuer à se différencier en apportant une nouvelle approche de la certification, basée sur des audits à forte valeur ajoutée pour le client, pouvant aller jusqu’à développer des référentiels sur-mesure ».

La connaissance des marchés de l’océan Indien, qui fait la force de Dimitri Schaub, a séduit Socotec qui, pour le moment, s’en tient à un accord de représentation de Socotec Certification International. Mais à terme, son activité pourrait être intégrée au sein du groupe français qui, en 2022, a réalisé un chiffre d’affaires consolidé de 1,2 milliard d’euros (dont 52 % hors de France) auprès de 200 000 clients.