Eco Austral

Découvrez tous nos articles en illimité. Je m’abonne

Logo Eco Austral
n

Eco Austral

Réunion

MOBILITÉS : les voies pour sortir du coma

Si l’on s’en fie aux projections de l’Insee, La Réunion comptera en 2035 environ 580 000 voitures individuelles, soit une augmentation de plus de 100 000. Une perspective inquiétante car, avec ses 475 000 voitures actuelles et des transports en commun largement sous-exploités, l’île est déjà confrontée à d’importants embouteillages aux heures de pointe. Soit environ 30 km et plus de 3 heures de congestion chaque jour ! Au point que le terme de « coma circulatoire » est parfois employé. Pourtant, les projets d’aménagement se multiplient pour améliorer les déplacements, accorder une place de choix aux mobilités alternatives et tenter d’absorber l’augmentation constante du nombre de véhicules en circulation. L’Éco austral mène l’enquête avec ce premier volet sur un sujet qui ne manque pas de consistance.

La dernière (et la seule à ce jour) grande enquête sur les déplacements des Réunionnais date de 2016. Menée par le Syndicat mixte de transports de La Réunion (SMTR), elle met en évidence ce que chacun peut constater au quotidien, notamment aux heures de pointe : en certains endroits, le réseau routier est totalement saturé. De grand matin, demandez donc aux conducteurs et conductrices bloqués au pied du viaduc de Saint-Paul, aux abords de Saint-Pierre ou encore à l’entrée est de Saint-Denis ce qu’ils en pensent ! En 2016, des comptages avaient ainsi relevé plus de 240 000 véhicules par jour à Saint-Paul, plus de 90 000 à Sainte-Marie et plus de 72 000 à Saint-Pierre ! En sept ans, on peut penser que la situation n’a fait qu’empirer.