Eco Austral

Découvrez tous nos articles en illimité. Je m’abonne

Logo Eco Austral
n

Eco Austral

Madagascar

Le groupe mauricien Cementis cède sa filiale

Cementis Group, issu du rachat par le Mauricien Taylor Smith de LafargeHolcim Océan Indien, a fait un choix stratégique en se retirant de la Grande Île. Il vient de céder en février Cementis Madagascar au Mauricien Gamma Civic associé dans cette opération au cimentier indonésien Cemindo Gemilang. Cementis Madagascar est ainsi devenu Alpha Ciment.

La décision de Cementis Group a surpris alors qu’il envisageait d’investir dans une nouvelle usine à Madagascar, un marché estimé à un million de tonnes de ciment annuel. Rappelons que la Grande Île a l’avantage de détenir des matières premières, en particulier le calcaire, nécessaires à une cimenterie. Mais son concurrent Gamma Civic, sous l’enseigne Kolos, planchait lui aussi sur un projet d’usine. Deux cimenteries sur un marché d’un million de tonnes, ce n’est pas viable, selon les professionnels du secteur, d’autant qu’il faut faire face aux importations qui entrent facilement dans le pays.

Cementis préfère se concentrer sur ses autres filiales de l’océan Indien et sur le développement de ciments à bas carbone. À La Réunion, il a lancé l’Éco Kosto, un ciment différent des ciments traditionnels de type CEM I (qu’on appelle aussi Portland) et qui affiche une empreinte carbone réduite d’au moins 30 %. L’Éco Kosto est assemblé à La Réunion où il a été créé par le laboratoire de Cementis.

Screenshot

Globalement, le contexte est difficile avec un secteur de la construction en crise à La Réunion et à Maurice la fin de la liberté des prix qui entraîne une pression sur les marges. Autant de raisons pour Cementis Group de revoir sa politique d’investissement et de se retirer de Madagascar.

En ce qui concerne l’Indonésien Cemindo Gemilang, ce n’est pas un gros acteur mondial et il n’est que le quatrième sur le marché de l’Indonésie. Mais il enregistre une belle croissance depuis sa création en 2011, sur son marché domestique et sur celui du Vietnam où il s’est implanté. Cemindo Gemilang produit 13,9 millions de tonnes de ciment et 9,5 millions de tonnes de clinker (un constituant du ciment). Il a annoncé un résultat net équivalant à 9,3 millions d’euros pour l’année 2023.